mar. Déc 1st, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Après le double massacre de plusieurs dizaines de civils en 2019 et 2020: Les communautés peule et dogon du village martyr d’Ogossagou «engagées vers la réconciliation» d’Ogossagou

Les responsables de Tabital Pulaaku et de Gina Dogon, les membres de l’Equipe régionale d’appui à la réconciliation (ERAR) sous l’égide de la MINUSMA ont récemment effectué une mission de réconciliation entre les villages peul et dogon d’Ogossagou. Au cours de cette mission, ces deux communautés ont indiqué leur volonté respective à faire  » des efforts pour revenir à des relations intercommunautaires pacifiques et harmonieuses  » avant de réaffirmer tout  » leur intérêt pour la paix et la réconciliation « .

Ces deux communautés, qui se rencontraient pour la première fois depuis deux ans, se sont engagées à faire en sorte que la cohésion sociale se renforce entre les résidents de la localité. D’autres rencontres sont prévues dans les prochains jours afin de rapprocher ces deux villages. Rappelons que le 23 mars 2019 au moins 135 civils ont été massacrés à Ogossagou suite à une incursion d’hommes armés. Un an après, soit le 14 février 2020, une nouvelle attaque meurtrière a eu lieu à Ogossagou. Au cours de laquelle, 21 civils ont été tués et plusieurs autres portés disparus. Cette double attaque a conduit de nombreux habitants craignant pour leur vie, à fuir Ogossagou. Selon des sources locales, avec le rétablissement de la confiance entre les deux villages, certains habitants commencent déjà à revenir.

A DIARRA

Source : l’Indépendant