lun. Nov 30th, 2020

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Face au rejet de la clé de répartition et des modalités de désignation des membres: Le PARENA demande de  » surseoir au processus de mise en place du CNT et de ne pas le faire présider par un militaire « 

Alors que des tentatives sont en cours pour convaincre la classe politique de siéger au sein du futur Conseil National de la Transition, le PARENA de Tiébilé Dramé invite les autorités de la transition à surseoir à la mise en place de cet organe législatif. Cela jusqu’à l’atteinte d’un consensus le plus large possible.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant