jeu. Mai 13th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Tournoi qualificatif CAN U20 Sénégal: Le Mali perd son premier match sur tapis vert en raison de la Covid-19

Frappée de plein fouet par la Covid-19, l’Equipe nationale junior du Mali a perdu sur tapis vert, samedi, son premier match de la Coupe UFOA-A face à la Guinée Bissau. Ce tournoi, qui se déroule au Sénégal, depuis vendredi dernier, est qualificatif pour la phase finale de la CAN U20 de football, prévue en 2021, en Mauritanie.

La Coupe de l’Union des Fédérations Ouest-Africaines de Football (UFOA) Zone A s’est ouverte, vendredi, au Sénégal. Le vainqueur de cette compétition regroupant sept pays va représenter la zone à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations des U20, en Mauritanie.

Champion en titre de la CAN U20, le Mali n’a pas pu effectuer sa première sortie. Le match qui devait l’opposer à la Guinée-Bissau n’a pas pu se jouer, samedi, à Thiès. En raison des cas positifs de Coronavirus enregistrés dans l’effectif des Aiglons. Selon les tests effectués sur place, 8 joueurs et 7 membres de l’encadrement de l’équipe malienne étaient positifs à la Covid-19. C’est ainsi qu’au regard du règlement de la compétition, très contesté d’ailleurs, la Guinée Bissau a été déclarée vainqueur sur tapis vert.  » Le protocole exige un minimum de 11 joueurs, y compris le gardien de but, et 4 remplaçants pour la tenue d’un match. Par conséquent, la Guinée Bissau aura match gagné avec 2 buts en plus et le Mali match perdu avec 2 buts en moins, soit Guinée Bissau 3 points (+2) et Mali 0 point (-2) « , peut-on lire sur un communiqué de presse des organisateurs.

Une mascarade pour éliminer le Mali ?

En dépit de cette défaite, le Mali compte aller jusqu’au bout du tournoi.  » Le Mali n’entend pas se retirer de la compétition et reste uni derrière les Aiglons jusqu’à la fin du tournoi « , a indiqué le ministère de la Jeunesse et des Sports. Conformément à cette volonté politique d’éviter une élimination à nos Aiglons, une cellule de crise a été érigée au niveau de la Fédération Malienne de Football  » afin de coordonner les actions liées à cette situation exceptionnelle « . A cet égard, le président de la FEMAFOOT, Mamoutou Touré, s’est rendu, samedi soir, aux chevets des Aiglons, à Thiès. Il était accompagné du président de la Commission médicale de la FEMAFOOT, Dr Adama Sangaré. Ce dernier ne tardera pas à demander un contre test. Lequel a révélé, hier matin, 3 cas négatifs sur les 8 joueurs déclarés positifs. Ainsi, Amadou Marten Van Leuven, Madicama Konaté et Youssouf Simpara quittent la quarantaine et réintègrent l’effectif, qui est désormais apte à aborder la rencontre de la deuxième journée face à la Guinée Conakry, cet après-midi, à partir de 16h, au Stade Lat Dior de Thiès. Selon nos correspondants à Thiès, une dizaine de joueurs maliens est attendue en renfort. Cela, afin de palier toute autre éventualité de forfait.

Par ailleurs, sur la toile, d’aucuns pensent que ce nombre élevé de cas positifs au Covid-19 chez les Aiglons est la conséquence de la reprise et de l’achèvement, sur fond de crise, du Championnat national de football par le Comité exécutif de la FEMAFOOT. D’autres croient à  » une mascarade montée de toute pièce  » par le pays hôte du tournoi afin de barrer la route de la CAN U20 aux Champions d’Afrique en titre. Cette thèse n’est, toutefois, pas soutenue par quelques rares acteurs avertis du football malien. A l’image du médecin du Djoliba AC, Dr Halidou Maïga.  » Arrêtons de penser à un complot contre nos juniors. Les médecins sénégalais ne vont jamais s’adonner à de telles pratiques « , a-t-il écrit sur sa page facebook. En revanche, cette affaire fait planer le doute sur la fiabilité des tests effectués au Mali, d’autant que les Aiglons avaient été testés avant leur départ au Sénégal. Affaire à suivre.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source : l’Indépendant