mar. Oct 26th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Nahawa Doumbia annonce  la sortie de son  nouvel album:  » Kanawa » sera disponible demain 28 Novembre sur toutes les plateformes de téléchargement

En vue d’annoncer la sortie de son quatorzième album dénommé  »Kanawa »pour le 28 novembre prochain, l’artiste chanteuse Nahawa Doumbia a animé une conférence de presse, le jeudi 19 novembre, au complexe culturel Blonba. Dans cet album elle  implore la jeunesse malienne à ne pas faire de l’immigration irrégulière sa seule alternative. Pour elle, il est temps de mettre fin  aux drames humains dans les océans.

Après la sortie de son dernier album il y a de cela 10 ans, Nahawa Doumbia, communément appelée  » la  reine du didadi  » qui avait  disparu de la scène musicale, signe son retour avec cet énième album  qui sera disponible à partir de demain 28 novembre.

En effet, Nahawa Doumbia, native de Bougouni, plus précisément du village  de Mafélé  en 1959  est, depuis les années 80, l’une des plus grandes cantatrices du Mali. Première lauréate de prix découverte RFI en 1981, «  la Reine du didadi  » est devenue  depuis lors une  véritable ambassadrice de la culture malienne.

Ce nouvel album dénommé  » Kanawa  » qui signifie  » Ne part pas  »  en  langue française, est le fruit d’une forte collaboration avec d’autres artistes de renommée. Composé de 8 titres,  » Kanawa  » est une  combinaison de plusieurs genres d’instruments musicaux. Il a été produit par Nahawa elle-même et enregistré dans le studio Wandar Record de Salif Kéita.

Selon l’artiste, comme le titre indique  » Kanawa  » évoque la problématique  de l’immigration irrégulière. «  En voyant mes compatriotes se tuer pour l’eldorado européen, mon cœur saigne. Et c’est à partir de plusieurs témoignages recueillis que j’ai décidé de produire cet album qui est ma contribution pour sensibiliser la jeunesse sur les méfaits de la migration irrégulière mais également pour promouvoir la migration par voie régulière. Certes les réalités du pays sont dures mais c’est en nous donnant les mains et en entreprenant que nous pouvons créer de l’emploi et éviter les drames humains« .

Au-delà de ce sujet d’actualité, plusieurs autres thématiques sont abordées dans l’album comme le divorce, la paix et d’autres fléaux de la société.

Selon «  la reine du didadi « , son absence du studio, depuis un certain temps, s’explique  par plusieurs facteurs, tels le Coronavirus,  la crise sécuritaire et le coup d’Etat, entre autres. Une autre raison évoquée par elle est le retard pris par  la société chargée de la vente de ses albums aux Etats-Unis, qui avait prévu le début de ce mois pour la sortie d’un nouvel album. Elle confesse également que la production des albums  » n’est plus comme auparavant « .

En terme d’innovation par rapport aux précédents albums, la chanteuse rassure que celui-ci rime avec la modernité, c’est-à-dire qu’il est un mélange de tradi -moderne mais avec  » un style unique à la Nahawa « . Mais également plusieurs messages et hommage sont rendus aux artistes disparus.  » Une touche particulière qui m’a permis de saluer et reconnaitre  leurs bienfaits  » a-t-elle déclarée.

Elle a ajouté que ce 14ème Album est déjà disponible sur le marché en Europe, ainsi que dans les autres pays du continent. Au Mali, c’est ZIK-Mali qui sera la plateforme digitale pour la vente.

L’album sera disponible à partir de ce  28 novembre et le concert dédicace est prévu pour le 11 décembre au Ciné Magic Ex-Babemba.

Awa Doumbia et Aminata Kébé Stagiaires

Source: l’Indépendant