jeu. Jan 28th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

9ème session extraordinaire du conseil du district: Le maire Adama Sangaré invite ses collègues «à être créatifs pour limiter les dégâts de la Covid-19»

Le Conseil du district de Bamako a tenu, hier, mardi, sa neuvième session extraordinaire, dans la salle de conférence de la mairie du district. Lors de la cérémonie d’ouverture, l’édile de Bamako, Adama Sangaré, a invité ses collègues «à être créatifs, inventifs pour limiter les dégâts de la Covid-19».

Durant cinq jours, les conseils communaux et des responsables des services déconcentrés de l’Etat se pencheront sur la note technique de la convention, relue, liant la société Ozone-Mali à la mairie du district, l’échange sur les attributions, les relations fonctionnelles du nouveau régisseur de recettes, la relecture de la note technique relative à l’harmonisation du taux de répartition des ristournes allouées aux différents services par la mairie, des indemnités et avantages alloués à ses agents et au recrutement de prestataires de services au titre de l’année 2021.

Adama Sangaré a ainsi pris l’engagement que cette session contribuera à écrire une page mémorable de l’histoire de la ville de Bamako,  » une page dont nous assurerons la responsabilité politique, morale, historique devant les populations de Bamako « .

Outre les points inscrits à l’ordre du jour, le maire du district de Bamako s’est inquiété de la deuxième vague de la maladie à Coronavirus dans la capitale malienne. Pour y faire face, il a invité ses collègues à être créatifs, inventifs et imaginatifs pour limiter les dégâts.  » Dès cette semaine, je voudrais que nous mettions en place un comité d’experts de veille stratégique, qui sera composé de médecins de santé publique, d’épidémiologistes, d’anthropologistes ou sociologues et de biologistes « , a-t-il dit.

A ses dires, ce comité jouera un rôle de conseil, d’orientation et d’élaboration de stratégies de riposte de la ville et il travaillera en étroite collaboration avec le ministère de la Santé.  » Toutes les options doivent être mises sur la table pour protéger les citoyens de la ville. Les conclusions du comité serviront de documents de projets ou de plan d’actions assortis de budget « , a-t-il indiqué.

Avant la mise en place de ce comité, Adama Sangaré exhorte les élus locaux à la sensibilisation des leaders locaux de la cité, à la promotion du port de masque, au respect de l’hygiène corporelle et de la distanciation sociale et à la facilitation de la recherche des cas contacts.  » Nos actions doivent être complémentaires de celles de l’Etat, mais nous devrions prendre notre responsabilité, toute notre responsabilité pour inverser la courbe de l’épidémie. J’inviterai donc, dans les meilleurs délais, tous les maires communaux afin que nous accordions nos violons, car il y va de la survie de la ville « , a-t-il conclu.

Abdoul DEMBÉLÉ

Source : l’Indépendant