jeu. Jan 21st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Dr Choguel Kokalla Maiga dans ses vœux de nouvel an:  » Nous ferons avancer en 2021 le projet pour un Mali nouveau « 

Le président du MPR, du FSD et du comité stratégique du M5-RFP Dr Choguel Kokalla Maïga a, dans son message de présentation de vœux, mis l’accent sur la nécessité de l’union sacrée des Maliens pour gagner le combat contre le désespoir et la fatalité. Cette figure emblématique de la contestation ayant débouché sur la chute d’IBK promet :  » nous ferons avancer en 2021 le projet pour un Mali nouveau « .

La présentation de vœux a pris un léger retard, selon lui, du fait qu’il est  » absorbé par les événements sociaux et politiques « . Allusion faite notamment au décès de Soumaïla Cissé qui a été inhumé le 1er janvier dernier et repose désormais au cimetière de Sogoniko.

Pour cette nouvelle année, ce vétéran dans l’arène politique, souhaite qu’elle soit une année de retour de la paix, de la cohésion sociale, de la concorde, de l’entente et de réussite. Selon lui,  » 2021 sera une année importante pour le Mali « .  » Avec tous les patriotes engagés, d’autres partis ou mouvements politiques, associatifs et syndicaux, nous ferons avancer en 2021 le projet pour le Mali, pour un Mali nouveau, Mali Koura, pour l’unité, l’intégrité, la souveraineté et l’indépendance du Mali, laïc, démocratique et prospère « , a-t-il promis.

S’excusant pour les offenses dues à ses prises de position, il estime qu’il a été  » parfois incompris  » dans son combat. Toute chose qu’il dit ressentir avec  » beaucoup de peine « . Il assure cependant que tout ce qu’il fait  » obéit à un seul et unique objectif stratégique : créer les conditions pour relever le Mali et le peuple malien de l’affaissement et de l’humiliation qu’ils subissent injustement depuis des années « .

Il appelle, à cet effet, les Maliens à regarder au-delà de l’horizon, à s’unir face au danger, à se comprendre et à tolérer réciproquement, quels que soient nos itinéraires.  » Seule l’union sacrée des Maliens nous permettra de gagner le combat contre le désespoir et la fatalité « , affirme-t-il avec insistance.

M.S.C

Source : l’Indépendant