jeu. Mai 13th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour dénoncer ‘’la séquestration’’ de son leader Ras Bath: Le bureau national du CDR entend battre le pavé ce vendredi

Le Collectif pour la Défense de la République envisage de marcher, vendredi prochain, pour dénoncer  » l’interpellation arbitraire et la séquestration  » de son porte-parole, Youssouf Mohamed Bathily. Le virulent chroniqueur, incarcéré depuis une dizaine de jours, est poursuivi pour  » atteinte à la sûreté de l’Etat « .

Le bureau national du Collectif pour la Défense de la République (CDR) reste déterminé pour l’obtention de la libération de son leader, Youssouf Mohamed Bathily dit Ras Bath. Dans une lettre datée du 4 janvier, adressée au Maire de la commune III, il demande l’autorisation d’une marche.  » Elle a pour but de dénoncer l’interpellation arbitraire et la séquestration pour des desseins politiques de notre porte-parole, Ras Bath « , peut-on lire dans le document.

Soulignons que ladite marche est prévue le vendredi 8 janvier, à partir de 14 heures, entre la Place de la Liberté et le monument de l’Indépendance. Il convient de souligner que le chroniqueur-radio a été placé sous mandat de dépôt, le 31 décembre 2020. Il est poursuivi pour  » des faits d’atteinte à la sûreté de l’Etat « . Il est notamment reproché à Ras Bath de jouer  » le rôle d’incitateur de l’opinion publique contre les autorités de la Transition en s’attaquant à leurs personnes et faits et gestes dans ses différentes émissions radiophoniques à travers des propos outrageants « . Rappelons aussi qu’en plus de Ras Bath, six autres personnes, plus l’ancien premier ministre Boubou Cissé, sont visées par une information judiciaire dans la même affaire.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source : l’Indépendant