ven. Juin 25th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Société de la Mine d’or de Sadiola (SEMOS): L’opération de cession à Allied Gold Corp finalisée

En décembre 2019, les sociétés minières, Iamgold et AngloGold Ashanti, qui détenaient 80% des intérêts de la mine d’or de Sadiola, avaient annoncé un accord de cession de leur part à la société Allied Gold Corp. L’opération, qui était conditionnée à l’accord de l’Etat malien propriétaire de 20%, a été bouclée la semaine dernière avec l’aval de ce dernier.

C’est désormais officiel : la mine de Sadiola a deux nouveaux propriétaires que sont la société Allied Gold Corp (80 %) et l’Etat malien 20 %. Le processus de vente des actifs engagé depuis décembre 2019 avait été plombé par la crise socio-politique dans notre pays sanctionnée par la démission du président IBK, le 18 août dernier.

Les nouvelles autorités du pays, qui comptent beaucoup sur les ressources minières pour faire face aux besoins de trésorerie, viennent d’accorder leur feu vert à cette opération qui permet à Iamgold et AngloGold Ashanti de céder leur part à un nouvel actionnaire.  Le coût de la transaction est de l’ordre de 105 millions de dollars américain (environ 56 milliards de F CFA). La mine aurifère de Sadiola est située au sud-ouest du Mali, près de la frontière séparant le Sénégal du Mali, environ 70 km au sud de Kayes, la capitale de la première région. Son permis d’exploitation minière couvre 302 km².

C’est AngloGold Ashanti qui a donné l’information le 31 décembre dernier. La société de préciser qu’immédiatement avant l’opération, un dividende de 20 millions USD (un peu plus de 10 milliards de FCFA) a été déclaré et payé par SEMOS au prorata de ses actionnaires. Iamgold et AngloGold Ashanti ont chacune reçu un dividende en espèces de 8,2 millions USD ( un peu plus de 4 milliards de FCFA) et la République du Mali a reçu un dividende en espèces de 3,6 millions USD (un peu moins  de 2 milliards de FCFA) . À la fin, Iamgold et AngloGold Ashanti percevront  50 millions USD (25 millions USD, soit environ un peu plus de 13 milliards de FCFA ).

Dans les trois jours ouvrables suivant l’achèvement, Iamgold et AngloGold Ashanti recevront une contrepartie d’environ 3,6 millions de dollars américains (environ 1,8 million de dollars américains chacun) sur la base du montant du solde de trésorerie de SEMOS au 30 avril 2020 supérieur à un montant convenu conformément à l’accord de transaction conclu en décembre 2019.

Cette opération de cession intervient après celle de la mine de Morila par Barrick Gold et Anglo Gold Ashanti Limited à la société Mali Lithium Limited. S’y ajoute l’acquisition de 80% d’intérêts dans les projets aurifères Tabakorole, Yanfolila et Kolondiéba au sud du Mali par Marvel Gold avec Oklo Resources.

L’arrivée de ces nouveaux investisseurs dans le secteur aurifère malien dénote de sa vitalité et de sa rentabilité. En effet, en dépit de la crise sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19, le cours mondial de l’or n’a cessé de grimper en 2020, devenant ainsi un refuge pour les investisseurs. Grâce à cette hausse sur le marché mondial, les compagnies minières ont mis les bouchées doubles pour maintenir leur niveau de production malgré la fermeture des frontières, qui a entrainé des difficultés dans l’acheminement des produits utilisés dans l’exploitation aurifère.

Les autorités de la transition, qui comptent promouvoir ce secteur, viennent de procéder à la prise des décrets d’application du nouveau code minier levant du coup la suspension temporaire d’attribution de titres et permis miniers depuis le début décembre dernier. Ce qui laisse entrevoir que le secteur est désormais ouvert aux investisseurs locaux et étrangers.

Y.CAMARA

Source: l’Indépendant