ven. Jan 22nd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

De nombreux militants et sympathisants du parti de la poignée de mains s’interrogent: Après la disparition de Soumaïla Cissé, qui pour reprendre le flambeau ?

Du paradis céleste, le défunt président-fondateur regarde ce que ses héritiers vont faire de son parti (l’URD)

Parti à l’âge de 71 ans, alors que son parti n’a que 17 ans d’existence, Soumaïla Cissé, décédé le 25 décembre 2020, (paix à son âme) laisse derrière lui un vide qu’il va être très difficile de combler tant son parti se confondait à sa personne. Car, c’est suite à la trahison dont il a été victime, lors de la présidentielle de 2002, quand des barons de sa formation politique d’alors lui tournèrent le dos pour se ranger du côté de son adversaire, ATT (paix à son âme), que des milliers de militants et sympathisants de l’ADEMA-PASJ l’ont suivi quand il a créé son propre parti, l’URD. C’était le 1er juin 2003.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant