sam. Avr 17th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Commissariat du 2è Arrondissement: Deux malfrats épinglés dans le cadre de l’assassinat du Sergent-Chef Maciré Diakité sur l’axe Bougouni

Les hommes du Commissaire Principal Mariam Doumbia viennent de mettre fin aux cavales de A. Touré dit Allaye et I. Touré dit Bara, deux éléments de la bande ayant causé la mort du policier Maciré Diakité en 2019, sur la route de Bougouni.

C’est l’arrestation et le déferrement à la prison centrale de Bamako, en février 2020, d’Amadou Sow et Modibo Sow, dans le cadre du meurtre du Sergent-chef de Police, Maciré Diakité, qui ont mis les éléments de la Brigade de Recherche du 2è Arrondissement sur les traces de A. Touré dit  »Allaye » et I. Touré dit  »Bara ». C’est ainsi que, dans la nuit du 7 au 8 janvier, les éléments de la BR, dirigés par le Sergent-Chef, Fodé B. Koné, ont mis le grappin sur les deux malfrats, à Yirimadjo, en Commune VI.

Selon une source policière, c’est vers 19 heures, le jeudi 7 janvier, qu’ils se sont rendus à Yirimadjo Kadobougouni, d’où ils avaient reçu des informations sur la présence de  A. Touré dit Bara. Arrivés sur les lieux, ils parviendront à le cueillir dans une famille. Coincé, le malfrat n’a pas tardé à dénoncer son comparse A. Touré dit  »Allaye », qui se trouvait à quelques trois kilomètres de cette zone.

A la suite d’une descente effectuée dans ce secteur, le lendemain 8 janvier, aux environs de 4 heures du matin, les éléments BR parviendront à mettre ce dernier hors d’état de nuire, après avoir empêché sa tentative de prendre la fuite.

Une perquisition du domicile des deux bandits a permis de retrouver des passeports appartenant à leurs victimes, des chéquiers de banque ainsi que d’autres documents. Au cours de leur interrogatoire, ils ont avoué avoir utilisé des troncs d’arbres pour bloquer le passage à un bus d’une compagnie de transport, en décembre 2019, sur la route de Bougouni. A la suite de quoi ils ont dépouillé les passagers de tous leurs biens.

C’est au cours de cette opération qu’une équipe de police s’est rendue sur les lieux, dirigée par le Sergent-chef Maciré Diakité, qui trouva la mort, atteint par une balle des brigands à la suite d’échanges de tirs.

Ils révéleront aussi être à l’origine de plusieurs braquages sur les axes routiers de Nioro, Kayes, Ségou, Mopti où ils ont réussi à déposséder des usagers de leurs biens, matériels et financiers.

Les nommés A. Touré dit  »Allaye » et I. Touré dit  »Bara » ont été mis, hier, mardi 12 janvier, à la disposition du Tribunal de grande instance de la Commune III aux fins de droits.

O.BARRY

 

Source: l’Indépendant