jeu. Mai 13th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

2e Comité de pilotage du projet de déploiement des ressources de l’état pour l’amélioration des services: Le budget prévisionnel pour 2021 estimé à 18,318 milliards de F CFA

Le Projet de Déploiement des Ressources de l’Etat pour l’Amélioration des Services (PDREAS) a tenu, hier, mercredi 13 janvier, la 2e session de son comité de pilotage. Cette rencontre, qui aura été consacrée à l’examen du rapport d’activités de l’année 2020, du programme d’activités et du budget prévisionnel pour l’exercice 2021, estimé à 18,318 milliards de F CFA, a été présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Soussourou Dembélé. L’ancien ministre Sékou Diakité, Coordinateur du projet, était aussi de la réunion.

Don de l’Association Internationale de Développement au gouvernement de la République du Mali, le projet de déploiement des ressources de l’Etat pour l’amélioration des services vise à augmenter les ressources mises à la disposition des collectivités pour la fourniture de services et à renforcer les mécanismes décentralisés, y compris l’implication des bénéficiaires et utilisateurs des services. Pour l’atteinte de ses objectifs, le projet est mis en œuvre à travers 3 composantes, à savoir la composante  » appui au développement et à la gestion des ressources au niveau des Collectivités territoriales « , la composante  » renforcement des institutions et des capacités pour une gouvernance locale plus inclusive et plus responsable  » et la composante  » gestion de projet « .

Financé par la Banque mondiale, ce projet, à en croire son Coordinateur, a été mis en vigueur le 2 décembre 2019 et concerne 102 communes du Mali, réparties sur les régions de Kayes jusqu’à Ménaka et l’unité de coordination a commencé ses activités en janvier 2020.

Selon le Secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, l’exercice 2020 a été fortement marqué par la tenue tardive du Comité de pilotage, en avril, pour la validation du plan de travail et du budget annuel (PTBA), la surveillance de la maladie à coronavirus, qui a impacté la mise en œuvre des activités du projet, la non adoption à temps du manuel de dotation de performance des communes bénéficiaires, toutes choses qui ont empêché la réalisation de certaines activités de la composante 2 du projet.

A cela s’ajoute la crise socio-politique, qui a entrainé la suspension de la coopération de la Banque Mondiale. Toutefois, malgré ce contexte difficile, le projet, selon Soussourou Dembélé, a connu un taux de décaissement de 46,75% soit 3,788 milliards de F CFA sur un montant total de 8,253 milliards de F CFA. En outre, un amendement à l’accord de financement a été effectué en novembre 2020, pour aider le gouvernement dans sa riposte contre l’épidémie de la Covid-19. Ce qui aura permis au projet de fournir aux collectivités les ressources nécessaires pour répondre à l’urgence liée à la gestion de la pandémie et d’assurer la continuité des services de santé essentiels au niveau local.

Selon les indications du Secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, le plan de travail 2021 du PDREAS a été élaboré sur la base de son document d’évaluation et du cadre logique des résultats. Ce plan intègre également les besoins d’appui exprimés par les Départements ministériels et les Directions centrales impliquées dans l’exécution dudit projet.

Au regard des acquis obtenus, le Coordinateur, Sékou Diakité, estime que ce projet, qui est à l’entame de sa deuxième année, se porte très bien. Il va ainsi rentrer en phase de vitesse de croisière pendant cette 2e année et bénéficiera des financements additionnels qui sont attendus de la coopération suisse et de celle des Pays-Bas.

« Nous pensons que les perspectives seront meilleures par rapport à l’année 2020, au cours de laquelle le contexte social, politique et sanitaire a lourdement impacté sur la mise en œuvre des activités de cette année. Nous espérons qu’en 2021 nous allons connaitre un contexte beaucoup plus favorable, qui nous permettra d’amorcer la vitesse de croisière dans l’exécution du projet, au bénéfice des populations des 102 communes qui sont partenaires du projet « , a souhaité le Coordinateur du PDREAS.

Rappelons que le budget prévisionnel du PTBA 2021 du projet se chiffre à 18,318 milliards de F CFA. Un montant qui se justifie par le report des activités non réalisées en 2020, l’introduction de nouvelles activités au niveau des structures comme le Centre de formation des Collectivités territoriales, la CADD Santé, la CADD Education, l’Association Malienne des Municipalités, entre autres.

Egalement par l’ajout d’un indicateur de décaissement supplémentaire au niveau de la composante1 relative à la riposte contre la pandémie Covid-19 dans les 102 communes, la mise en place d’un mécanisme de gestion de plainte dans les 102 communes et l’ajout de la sous composante 2.4, relative à la mise en œuvre du plan du PDREAS contre la Covid-19 dans les 102 communes bénéficiaires du projet.

Ramata S.Kéita

Source: l’Indépendant