mar. Oct 26th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le ministre Makan Fily Dabo rassure les cheminots:  » Des dispositions seront prises dans les plus brefs délais pour libérer l’emprise ferroviaire de l’occupation illicite « 

Profitant de la cérémonie de remise des fournitures scolaires aux orphelins des cheminots décédés à la SOPAFER, le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo a tenu à rassurer les cheminots  en cessation d’activités prolongée : l’emprise ferroviaire sera bientôt libérée de ses occupants illégaux pour permettre la reprise  du transport par chemin de fer

Pour l’occasion, le premier responsable des Transports a exprimé que le chemin de fer du Mali a toujours été un outil de promotion des activités socio-économiques notamment le développement de l’économie locale dans les villages et villes traversés par les rails. Selon lui, il est aussi un vecteur d’intégration des peuples de la sous-région ouest-africaine et un facteur de développement national et international.

En effet, admet-t-il, le chemin de fer est actuellement dans un état critique, résultant du manque d’investissement et de la mauvaise gestion qui ont atteint, sous le régime de la concession de l’exploitation de l’activité ferroviaires décidée en octobre 2003, des proportions alarmantes.  » La voie ferrée est dans un état de dégradation avancée, les ateliers centraux de Korofina sont devenus des cimetières de locomotives et de wagons, les gares se sont transformé en lieux de pâturage pour les animaux « , a-t-il regretté.

A l’en croire, sous la direction du Premier ministre, Moctar Ouane, le gouvernement est engagé à retrouver les voies et moyens de combler les attentes, à concrétiser les espoirs des riverains et des usagers du chemin de fer, par la relance du trafic ferroviaire national entre Bamako et Kayes.

A cet effet, il indiquera que la SOPAFER- Mali S.A est à pied d’œuvre pour la réalisation des activités du plan d’urgence de relance par le gouvernement en octobre 2019.

Par ailleurs, il a assuré sa disponibilité entière à mettre tout en œuvre, en relation avec ses collègues du gouvernement impliqués dans la gestion du dossier ferroviaire, les fermes instructions des plus hautes autorités, pour réhabiliter le chemin de fer afin de redonner vie à la chaine du transport ferroviaire de Koulikoro à Kayes.  » Des dispositions seront prises dans les plus brefs délais pour libérer l’emprise ferroviaire de l’occupation illicite « , a déclaré le ministre devant les cheminots.

 » Nous allons libérer l’emprise ferroviaire parce que les occupations qui sont aujourd’hui, là sont illicites et on ne peut pas tolérer cela  » a-t-il poursuivi en ajoutant que  «  la relance des activités ferroviaires ne peut pas être faite sans la libération de l’emprise « . De plus, promet-il,  » nous allons sous l’autorité du président de la Transition, libérer véritablement, dans les prochains jours, cette emprise « .

Falé COULIBALY

Source: l’Indépendant