ven. Fév 26th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour protester contre le paiement par passage des péages qui devrait entrer en vigueur le 18 janvier dernier: Le poste de Farabana saccagé lundi par les chauffeurs et les apprentis

Le début de l’opération repoussé au 1er février prochain
La décision du gouvernement de commencer, le 18 janvier dernier, le paiement de la redevance péage par passage a provoqué l’ire  des conducteurs de l’axe Kangaba – Bamako qui n’ont pas hésité à saccager, le même jour, le poste de péage de Farabana. Toute l’installation a été vandalisée et incendiée. Toute chose incompréhensible si l’on sait que les différentes organisations professionnelles des transporteurs sont partie prenante du processus de prise de cette décision, à travers l’Autorité routière au sein de laquelle elles sont représentées et dont elles  président même le Conseil d’administration à travers le Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR). Le ministère des Transports et des infrastructures a décidé de fixer au 1er février prochain l’entrée en vigueur  du paiement des péages par passage indispensable pour booster l’apport des péages (actuellement de 4 milliards de FCFA) au  fonds d’entretien routier dont le besoin annuel est évalué à 100 milliards de FCFA.

lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant