sam. Mai 15th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Sensibilisation des journalistes sur la migration: Etablir un kit de projets d’informations sur la migration

L’agence de communication Arc-en-ciel, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), organise depuis, hier jeudi, à Ségou, un atelier de formation pour l’élaboration d’un kit d’informations en français et traduit en langue nationale bambara sur les reportages professionnels et impartiaux relatifs à la migration (ODD).

Cet atelier de formation entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet  » Autonomiser les Jeunes en Afrique par les Médias et la Communication « . Ce projet contribue à améliorer l’accès à l’information de l’opinion malienne, notamment les jeunes, sur les risques et les opportunités liés à la migration, à travers un contenu médiatique adapté qui répondrait à l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable.

Durant deux jours, quinze journalistes venus de Ségou, Bamako, Mopti et Sikasso se pencheront sur l’information relative aux questions migratoires.

Selon le Chef de programme de l’UNESCO au Mali Ali Dao, «  au Mali, comme ailleurs en l’Afrique de l’Ouest « , le phénomène de la migration touche essentiellement les jeunes qui représentent environ 60% de la population africaine.  » Compte tenu des contraintes économiques et parfois des obligations culturelles, une grande partie de cette population jeune a recours aux migrations internes ou internationales dans l’espoir de réaliser leur rêve d’une vie décente et sûre. Des rêves qui se brisent en chemin, du fait des mésaventures rattachées à la migration irrégulière, encouragées par de fausses informations transmises à ces jeunes « , a-t-il souligné.

Décisions éclairées

A l’en croire, seule l’information juste et adéquate peut permettre à la jeunesse malienne de prendre des décisions éclairées sur la migration.  » Cet atelier constitue une opportunité pour les médias de développer leurs capacités pour faciliter l’accès à l’information sur la migration et il est également une opportunité pour les jeunes qui seront habilités, grâce à l’accès à une information de qualité, à prendre des décisions éclairées en matière de migration « , a-t-il argué.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le Chef de cabinet du gouverneur de la région de Ségou, Sinè Dembélé dira que l’émigration est un phénomène qui nécessite une conjugaison des efforts de tous afin de chercher des pistes de solutions adéquates.  » Ce phénomène séculaire n’est pas l’apanage d’une zone géographique.  Il prend de l’ampleur au fur et à mesure de l’évolution des projets scientifiques et technologiques « , a-t-il déclaré.

Selon lui, cet échange avec les hommes de médias permettra d’analyser le phénomène migratoire et ses conséquences.  » De nos jours, les difficultés constatées viennent de la migration illégale et parfois clandestine. C’est ainsi que des frontières des pays riches sont barricadées et nos jeunes se noient dans l’océan, meurent dans le Sahara ou sont transformés en esclaves sexuels par des passeurs cupides toujours dans l’espoir d’un monde meilleur « , a-t-il expliqué.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant