ven. Juil 30th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Festival  » Festi Mali « : Les travaux de la première édition lancés

L’Hôtel de l’Amitié de Bamako a servi de cadre, le mardi 26 janvier 2021, à la conférence de lancement des activités de la première édition du  » Festi Mali « . Initié par Sékou Kouyaté, un Franco-Malien, avec comme parrains  Bassidy Dembélé  » Roi 1212 », entrepreneur et opérateur économique et Djénéba Keita, maire adjointe à Montreuil, cet événement a pour objectif de valoriser l’image du Mali abîmée par des crises successives depuis une décennie.

Depuis 2012, le Mali fait face à une série de crises, sécuritaires, économiques et politiques, auxquelles il faut ajouter l’actuelle crise sanitaire mondiale, dans laquelle le pays a aussi eu son lot. Ces multiples et complexes problèmes ont bouleversé le pays et détruit son image. Désormais le nom  »Mali » est synonyme de peur, de guerre, de famine. Ce côté sombre a pris le dessus aux yeux de plusieurs pays de l’international mettant ainsi un frein au tourisme qui constitue un véritable moteur de développement. C’est dans l’optique de promouvoir les valeurs, les talents et savoirs faire du pays, d’en divulguer les côtés positifs que nous avons initié ce festival dénommé  »Festi Mali » afin de redorer l’image du Mali et de sa diaspora aux yeux de tous », a expliqué Sékou Kouyaté alias Cheick Rayan, PDG de  Kobedi et l’un des promoteurs du festival.

A ses yeux, ce nouvel événement socio-culturel a pour vision de valoriser le Mali, d’exporter ses talents et potentiels vers d’autres continents, mais plus précisément dans la région parisienne. Il s’agit donc de réunir, durant un week-end, en Ile de France, les acteurs, artistes, artisans et entrepreneurs, qui vont non seulement dérouler ses aspects culturels et sociaux mais aussi prouver qu’en dépit de ses divers problèmes, le Mali est et reste un grand pays, riche de sa culture.

En ce qui concerne le choix des acteurs qui iront représenter le pays, Cheick Rayan précise que celui-ci sera fait en fonction de critères qui visant le développement du Mali.

Intervenant dans la même dynamique, la marraine de l’événement, Djénéba Keita, Vice-présidente du Métropole Grand Paris et maire adjointe de Montreuil, a également souligné que  » ce festival n’a pas uniquement une finalité festive, c’est aussi un lieu de rencontre, de réflexion, d’échange, un village artisanal et culinaire.  L’idée générale est de convaincre la communauté internationale des réussites du pays et cela à travers notre culture et identité « .

À ses dires, en plus de cet aspect, ce sera l’occasion pour nos enfants, nés dans la diaspora, de prendre connaissance de l’histoire de leur pays, leur patrimoine afin d’être ensuite aptes à la défendre.

S’agissant de la date du festival, les organisateurs ont précisé que celui-ci aura lieu en juin prochain et que le jour exact sera communiqué dans les jours à venir, en tenant compte du Covid-19 et ses mesures barrières, dont le confinement et le couvre feu.

A.K

Source: l’Indépendant