lun. Mar 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Lutte contre les contrefaçons et les produits périmés: Plus de 40 tonnes d’aliments prohibés incinérés

La Direction régionale du Commerce, de la Concurrence et de la  Consommation du District de Bamako (DRCCC) a procédé, samedi 30 janvier dernier, à la destruction de plus de 40 tonnes de produits alimentaires prohibés, d’une valeur de 50 millions de FCFA. Elle s’est déroulée sur le site d’incinération de Diago (Kati), sous la supervision du directeur régional du CCC, Zédion Dembélé, en présence de ses proches collaborateurs et des représentants des associations de lutte contre ces pratiques néfastes.

Des produits non homologués et de contrebande, qui ont fait l’objet d’incinération, estimés à  plus de 40 tonnes, sont composés de cigarettes, de pâtes alimentaires, de boissons gazeuses, de jus de fruits, de bouillons de cube, de savon, d’huile alimentaire, de biscuits, etc.

Pour la Direction régionale du Commerce, de la Concurrence et de la Consommation du District de Bamako (DRCCC), il s’agit, à travers cette opération, de protéger la santé voire sauver la vie de milliers de consommateurs contre ces produits avérés impropres à la consommation. Ces produits périmés et de contrebande ont été saisis par les structures de la DRCCC au cours des derniers mois.

Après l’incinération, le directeur de la DRCCC, Zédion Dembélé a déclaré que la protection du consommateur est une préoccupation majeure au niveau du département de l’Industrie et du Commerce. Aussi, la DRCCC a-t-elle déployé des équipes de contrôle dans les six communes de Bamako, qui sont sur le terrain tous les jours à la recherche de produits impropres à la consommation. « Nous sommes venus aujourd’hui incinérer le dernier lot des produits impropres à la consommation estimés à plus 40 tonnes, dont la valeur marchande s’élève à 50 millions F CFA  que nous avons saisis courant l’année 2020 « , a-t-il martelé. Ajoutant que la traque des produits périmés va se poursuivre au niveau de la DRCCC avec la même intensité et qu’aucun point de vente ne sera épargné, tout en poursuivant aussi la sensibilisation.

L’occasion pour lui de mettre en garde les commerçants qui proposent des produits périmés à la consommation. A ses dires, « ils seront sanctionnés conformément aux dispositions de la Loi portant protection du consommateur« . Zédion Dembélé de conclure en invitant les populations à plus de vigilance et à dénoncer auprès des services compétents  les contrebandiers et vendeurs de produits périmés.

Notons que la destruction de ces denrées périmées est ordonnée par la justice après vérification et saisie par les services compétents, selon la réglementation en vigueur.

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant