jeu. Fév 25th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le Directeur général de la police nationale l’a révélé hier en conférence de presse:  » La police doit être le cauchemar des délinquants et des criminels »

Le Directeur Général de la Police, le Contrôleur Général Soulaïmane Traoré a animé, hier mercredi, une conférence de presse à la Direction générale de la Police. C’était pour présenter ses ambitions à la tête de ce service stratégique pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Il était entouré à l’occasion de ses plus proches collaborateurs.

Trente jours après sa prise de fonction à la tête de la Police nationale, le Directeur général de la police, Soulaïmane Traoré s’est adressé, hier, à la presse. A ses dires, de sa prise de fonction à nos jours, il s’est consacré à faire l’état des lieux de la situation, rencontrer les différents services et s’entretenir avec les services travaillant avec la police nationale. S’il est encore prématuré de poser un diagnostic, il a tenu quand même à féliciter les 2ème, 7ème, 12ème et 13ème Arrondissements pour les exploits réalisés ces derniers temps en termes d’arrestations des délinquants pour trafic d’armes artisanales, de Pistolets Automatiques ainsi que des machines servant à leur fabrication. Ces différentes actions, explique-t-il, témoignent de leur volonté d’éradiquer la délinquance dans la ville de Bamako, conformément aux instructions du ministère de la Sécurité et de la Protection civile.  » J’ai donné aux différentes unités de police des instructions fermes et j’adresse mes félicitations aux responsables de ces commissariats ainsi qu’à leurs personnels « , a-t-il ajouté.

Le Contrôleur général de Police a insisté sur le fait que l’insécurité et la peur doivent changer de camp.  » La police doit être le cauchemar des délinquants et des criminels. Toutes nos actions présentes et à venir vont aller dans ce sens « , a-t-il souligné.

Outre les interventions habituelles, la police fait désormais face à la cybercriminalité sur Internet et les réseaux sociaux.  » Nos fonctionnaires de police doivent être mieux formés dans ce domaine afin d’avoir toujours une longueur d’avance sur les malfaiteurs « , a-t-il plaidé.

Outre ces propos, il est revenu sur le lancement du recrutement de 3 250 élèves sous-officiers de police, qui seront chargés du maintien de l’ordre. Cet accroissement des effectifs de la police répond à une demande de la population et des forces de sécurité. Il a donné l’assurance sur les dispositions prises pour la bonne organisation de ces concours à Bamako et dans les régions du pays.

Pour finir, le nouveau patron de la police Soulaïmane Traoré dit être à  » l’écoute des personnels de la police afin de mieux répondre à leurs attentes ».

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant