mar. Août 3rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le gouvernement capitule pour la 3ème fois

Dans un communiqué rendu public hier, relatif au paiement de la redevance de péage par passage à tous les postes, le ministre des Transports et des infrastructures a informé l’ensemble des usagers de la route que  » l’entrée en vigueur initialement prévue pour le 1er févier 2021 est reportée au mercredi 17 février 2021 « . C’est le troisième report après ceux du 11 et 18 janvier dernier.

Le ministre de saisir cette opportunité pour « rappeler aux usagers que le paiement de la redevance de péage par passage procède de l’application des dispositions de l’arrêté interministériel n°08-1388/ MF-MET-MATCL-MSIPC du 14 mai 2008 portant création des postes de péage et fixation des tarifs « .

Ce mode de paiement, confirmé par le Conseil des ministres à sa session du mercredi 19 février 2020, est pratiqué par les autres pays de l’espace UEMOA. Le département d’ajouter que « l’entretien des routes construites à grands frais par l’Etat est l’affaire de tous. En conséquence, chaque usager de la route doit participer à la protection et à la pérennité des infrastructures « .

Cette décision du département en charge des transports de repousser l’application de cette décision  intervient à la suite de la journée d’arrêt de travail observée hier par les syndicats des transporteurs qui a paralysé les populations. Ce n’est pas une première du genre. En effet, l’entrée en vigueur de cette mesure était d’abord prévue le 11 janvier, elle a été reportée au 18 du même mois, puis au 1er février dernier. La décision de protestation des transporteurs et la mesure de report relèvent d’un manque d’accord entre le gouvernement et les acteurs du secteur des transports, croient savoir de nombreux observateurs.

Cependant, du côté de l’Autorité routière, le service technique de l’Etat en charge d’assurer le financement des travaux d’entretien du réseau routier, y compris les voies urbaines-aménagées et de contribuer à l’amélioration de la gestion du réseau routier, on assure avoir mené une campagne appropriée  de sensibilisation des transporteurs qui, par ailleurs, sont également partie prenante dans un organe de décision qu’est le Conseil d’administration.

Donc censés être acteurs de toutes les initiatives allant dans le sens des péages.

Youssouf CAMARA

Source : l’Indépendant