jeu. Fév 25th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

L’imam Mahmoud Dicko le préconise dans un manifeste pour la refondation du Mali:  » Construire un nouveau pacte républicain entre tous les acteurs maliens « 

Après la chute d’IBK dont il fut le principal artisan en sa qualité d’  » autorité morale  » du M5-RFP , l’imam Mahmoud Dicko s’était, selon sa propre expression  » retiré dans sa mosquée « . Se contentant d’apparitions publiques furtives et de déclarations sibyllines. Le manifeste qu’il vient de lancer et que nous vous livrons dans son intégralité marque son retour officiel sur la scène nationale. Laquelle est restée grosse de périls, après l’historique 18 août 2020, pour que le puissant guide politico-religieux continue  » à garder le silence « .  » Si nous ne réagissons pas maintenant, activement et collectivement, l’Etat qui nous gouverne n’a plus de sens. Il faut sauver le pays  » écrit-il notamment. Pour réaliser ce noble dessein, il prône la restauration de l’autorité de l’Etat, le dialogue porteur de réconciliation, l’établissement de passerelles d’échanges entre acteurs civils et armés pour restaurer le vivre ensemble et la confiance entre les communautés, le rétablissement de la paix dans toutes les régions en fédérant toutes les énergies confessionnelles, le soutien à la jeunesse. Et, pour finir  » la construction d’un nouveau pacte républicain entre tous les acteurs maliens « . Lisons donc l’imam dans le texte.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant