lun. Mar 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Quelques semaines après avoir poignardé à mort son oncle: Sidi Traoré dans les filets du Commissariat du 1er Arrondissement

Le Commissariat du 1er Arrondissement, dirigé par le Commissaire Principal Abdrahamane  Maiga, vient de mettre la main sur le jeune Sidi Traoré, qui avait poignardé à mort son oncle à la nuque, le 21 janvier dernier, à Bamako-Coura. Son forfait accompli, Sidi avait naturellement pris la poudre d’escampette, pensant ainsi échapper à la police, qui s’était lancée à sa recherche pour qu’il réponde de son acte.

Dans la parution de L’Indépendant N°5153 du jeudi 11 février, nous écrivions que Sidi Traoré, après avoir poignardé son oncle à la nuque,était toujours en cavale et que les recherches étaient en cours pour l’appréhender. Et voilà que les enquêteurs du Commissariat du 1er Arrondissement ont enfin réussi à mettre la main sur le fugitif. Alors que beaucoup pensaient que Sidi avait déjà trouvé refuge dans un pays voisin après son forfait, filmé grâce à la caméra de surveillance installée dans le bureau de son oncle, qui le montra en train de poignarder ce dernier avec un couteau de cuisine, la Brigade de Recherche du 1er Arrondissement, dirigée par le Capitaine Robert Diakité,était informée de la présence de l’adolescent de 19 ans dans un jardin non loin de la direction de l’agence Ecobank du quartier du fleuve. Ainsi, les éléments de la BR se sont transportés à l’endroit indiqué, dans la journée du vendredi 12 février, aux environs de 16 heures. Arrivés sur les lieux, ils trouvèrent des jeunes délinquants en pleine conversation à proximité d’un caniveau.

A la vue des limiers, Sidi tenta de camoufler son visage derrière un pan de sa chemise. Mais un limier, ayant avisé son geste, vint à côté de lui en pointant son arme sur lui et lui intima de le suivre. N’ayant aucune alternative, il s’est exécuté sans broncher.

Selon une source proche du dossier, Sidi Traoré, après avoir poignardé son oncle, avait d’abord trouvé refuge chez une parente, à Sirakoro Méguétana,d’où il comptait trouver les moyens de quitter le pays. Les éléments du 1er Arrondissement, qui avaient mis en branle leurs réseaux d’information, ne lui en laissèrent pas le temps.

Pour l’heure, l’interpelé explique son geste par l’existence de problèmes entre son oncle Mamadou Traoré dit Binké et lui. Ce qui ne parait pas suffisant pour justifier les  » coups et blessures volontaires et la tentative d’assassinat de la victime « . Après les interrogatoires des Officiers de Police Judiciaire, Sidi Traoré sera présenté très prochainement au Tribunal de grande instance de la Commune III aux fins de droit.

O. BARRY

Source: l’Indépendant