ven. Fév 26th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Commissariat du 5ème arrondissement: Un chef de gang confondu par son portable

Le Commissariat du 5è Arrondissement, dirigé par le Commissaire Divisionnaire, Ousmane Diallo, vient de mettre le grappin sur un chef de gang, un certain A. F. Il a été débusqué, le 5 février dernier, au quartier de Lassa, en Commune III du district de Bamako.

Selon une source policière, c’est le 4 janvier dernier que les éléments de la Brigade de Recherche du Commissariat du 5è Arrondissement ont été informés par une source anonyme qu’un individu aurait été atteint par des balles, à Taliko 2, non loin de la mosquée, aux environs de 4 heures du matin. Sitôt informée, une équipe fut dépêchée sur les lieux aux fins de constatation et d’enquêtes. Sur place, elle trouva le corps inerte d’un jeune homme à terre, gisant dans son sang, avec une grave blessure au dos.

Dans un premier temps, le corps n’a pu être identifié, car ne portant aucune pièce sur lui. Mais, il y avait un téléphone portable à côté de la victime, qui a été mis à la disposition de la Police comme à pièce à conviction. Après l’exploitation de ce portable par la BR dirigée par le Capitaine Fousseyni Tangara alias  » Japon « , il s’est avéré que l’appareil appartenait à un certain A. F qui, après l’avoir oublié sur les lieux du crime, tenta de le retrouver en y effectuant plusieurs appels par un autre portable. C’est ce dernier numéro qui mit la police sur la piste d’A.F. Le défunt a été identifié par la suite comme Hassane. T.

Cependant, les renseignements fournis par le voisinage et d’autres sources d’informations ont permis de débusquer le présumé auteur A.F un mois plus tard à Lassa. C’est ainsi que, le 5 février dernier, les éléments BR finirent par mettre le grappin sur le jeune homme au terme d’un mois de cavale. Une perquisition de son repaire a permis de retrouver une arme à feu garnie de trois cartouches.

Le présumé auteur du crime n’a pas reconnu les faits à lui reprochés dans le meurtre de Hassane T, soutenant plutôt qu’ils opéraient ensemble pour des braquages dans les quartiers.

Selon une source proche du dossier, après que l’information de l’arrestation d’A.F s’est répandue comme une traînée de poudre, ce jeune homme a été identifié, lors de sa garde à vue, par les victimes d’un vol de moto Djakarta à Sébénicoro Dramanebougou, au cours duquel son comparse a été épinglé par le Commissariat du 9è Arrondissement. A.F a été mis à la disposition du Tribunal de grande instance de la Commune IV, vendredi dernier, qui aura pour mission d’éclairer toutes les zones d’ombre de l’affaire.

Oumar BARRY

Source : l’Indépendant