ven. Juil 30th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Prévention de la maladie à virus Ebola: Le Mali se prépare après la découverte des cas en Guinée

Après la découverte des cas d’Ebola en Guinée, le Mali se prépare en réactivant ses dispositifs de contrôle pour prévenir cette maladie. A cet égard, le ministre de la Santé Dr Fanta Siby multiplie les visites de terrain pour s’assurer de la disponibilité et de l’opérationnalité des mesures de prévention.

Le 14 février dernier, la Guinée Conakry a annoncé la réapparition sur son territoire du virus à Ebola. Ce qui a conduit le gouvernement malien à prendre la décision de renforcer sa surveillance épidémiologique, à préparer les centres sanitaires à la mise en place d’unités d’isolement et de prise en charge, à renforcer la coopération sanitaire avec les pays voisins et le dispositif de contrôle aux frontières.

Le ministre de la Santé s’est, à cet effet, rendu, le 16 février dernier, à Kourémalé, ville frontière située entre le Mali et la Guinée. Cela, pour s’enquérir de la fonctionnalité des dispositifs sanitaires mis en place. Son constat  » rassurant mais perfectible «  fait état de la disponibilité  » d’équipements essentiels sur le terrain même si l’acquisition de nouveaux moyens s’avère urgente « .

A Bamako, Dr Fanta Siby a visité mercredi 17 février l’hôpital de dermatologie où des cas recensés au Mali en 2014 étaient pris en charge. Dans ce centre hospitalier, des salles sont équipées de lits, voire de respirateurs, de moniteurs et d’aspirateurs.  » Tout le dispositif est là. Il suffit juste de parfaire pour qu’on puisse dire que le Mali est prêt à lutter contre Ebola en terme de prévention et de prise en charge « , a-t-elle déclaré  à l’issue de sa visite qu’elle juge  » rassurante « .

Cette réapparition de Ebola après l’épisode de 2014 intervient au moment où le monde fait face à la maladie à Coronavirus. La cohabitation de ces deux virus contagieux est, selon la ministre, une  » situation très compliquée  » exigeant davantage d’  » efforts du personnel soignant  » qu’elle n’a pas manqué de saluer.   » Avec une bonne organisation, nous allons nous en sortir « , a affirmé le ministre avec optimisme dans un contexte où le Mali, qui n’a pas encore de cas d’Ebola affiché, compte  8 256 cas de Covid-19 dont 342 décès et 6 247 guéris. Pour rappel, le Mali avait eu en 2014 près d’une dizaine de cas d’Ebola. En janvier 2015, la fin de l’épidémie a été déclarée par le gouvernement et l’OMS.

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant