sam. Juil 31st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Contentieux du football Ségouvien: Vers un nouveau bicéphalisme au sein de la Ligue régionale

En dépit de l’élection d’un bureau légitime, le 4 août 2018, le football ségovien n’arrive toujours pas à se dépêtrer de sa crise. Après les campagnes de déstabilisation et les tentatives de créer le bicéphalisme au sein de certains Districts de Football, les détracteurs de l’équipe dirigeante du football dans la Cité des Balanzans envisageraient de tenir très prochainement  » une Assemblée Générale Extraordinaire anti-statutaire afin de mettre encore en place un bureau parallèle de la Ligue « .

Après avoir subi de nombreux revers cinglants, les frondeurs du football ségovien ne désarment pas. Tentant de conquérir la Ligue à tout prix, ils avaient plombé le football de la Cité des Balanzans, en mettant en place un bureau parallèle de la Ligue, en 2016.

Toutefois, le Comité de Normalisation (CONOR), installé à la tête de la Fédération Malienne de Football, avait réalisé un grand toilettage. Il a notamment renouvelé tous les districts de football de la région avant de mettre en place un bureau légitime de la Ligue, le 4 août 2018.

Le calme avant la tempête

Après un calme précaire d’une année, la tempête a repris suite à l’élection d’un nouveau Comité Exécutif à la tête de la FEMAFOOT, le 29 août 2019. Il ne serait ainsi pas exagéré de signaler que la nouvelle équipe dirigeante de la FEMAFOOT compte en son sein des détracteurs farouches du président de la Ligue de Ségou, Mamadou Sow. Lesquels auraient juré de destituer le bureau de la Ligue de Ségou. Il semblerait que c’est la mise en œuvre de ce projet qui est donc en cours.

Dans un communiqué, le Secrétaire général adjoint de la Ligue de Ségou, Jules Dubwasi Dembélé a sonné l’alerte.  » Le bureau de la Ligue de Football de Ségou informe l’opinion régionale et nationale que, depuis quelque temps, certains acteurs malintentionnés tentent de nuire au football de la Région à travers des campagnes de déstabilisation contre un Bureau légitime issu d’une élection libre et transparente, sous la supervision du Comité de Normalisation du Football Malien, dirigé par Madame Daou Fatoumata Guindo « , a-t-il dénoncé.

Assemblée Générale Extraordinaire anti statutaire

Et d’ajouter que  » ces mêmes acteurs qui, en 2016, avaient plongé le football de la Cité des Balanzans dans une crise sans précédent, allant jusqu’à mettre en place un bureau parallèle de la Ligue, œuvrent nuit et jour dans le dessein de nuire au football Ségovien, aujourd’hui. Ils ont une nouvelle fois entrepris de créer le bicéphalisme au sein de nos Districts de Football et projettent de tenir une Assemblée Générale Extraordinaire, anti statutaire, afin de mettre en place un Bureau parallèle de la Ligue « .

Et d’ajouter que  » ces mêmes acteurs qui, en 2016, avaient plongé le football de la Cité des Balanzans dans une crise sans précédent, allant jusqu’à mettre en place un bureau parallèle de la Ligue, œuvrent nuit et jour dans le dessein de nuire au football Ségovien, aujourd’hui. Ils ont une nouvelle fois entrepris de créer le bicéphalisme au sein de nos Districts de Football et projettent de tenir une Assemblée Générale Extraordinaire, anti statutaire, afin de mettre en place un Bureau parallèle de la Ligue « .

 » Moyens légaux « 

Il a aussi souligné que  » ces prétendus dirigeants sportifs sont même allés jusqu’à tenir un simulacre d’Assemblée Générale Extraordinaire, à Barouéli, pour le prétexte d’une fallacieuse destitution d’un bureau légitime en cours de mandat « . Face à cette énième tentative de déstabilisation, le bureau de la Ligue de Ségou compte se défendre avec les moyens légaux.  » Nous pouvons leur garantir que cette crise, imposée et entretenue par eux, n’aura pas raison de la Région de Ségou, de son Football et de ses athlètes. En tout état de cause, le Bureau de la Ligue demande aux protestataires de s’abstenir de tout comportement anti statutaire, en tenant cette Assemblée Générale, faute de quoi, il se réserve le droit d’user de tous les moyens légaux afin de préserver les intérêts du football Ségovien, dont la responsabilité lui incombe « , conclut le document.

Le Comité exécutif de la FEMAFOOT, dont certains membres sont indexés comme les instigateurs de ce projet de déstabilisation, serait bien inspiré d’agir pour éteindre rapidement ce feu à Ségou. A contrario, ce contentieux pourrait gravement nuire à la bonne marche de la FEMAFOOT.

SIC

Source : l’Indépendant