dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Lancement de la Semaine Sportive et Culturelle Universitaire à l’IPR/IFRA  de Katibougou: Le ministre de l’Enseignement Supérieur, Pr. Amadou Kéita donne le ton

C’est dans une atmosphère de liesse que le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a été accueilli pour le lancement de la Semaine Sportive et Culturelle, édition 2021, à l’Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA de katibougou, dans la région de Koulikoro. C’était samedi, le 13 Mars 2021, en présence des autorités administratives locales, des élus, du Directeur général de l’IPR/IFRA, Pr. Lassine Soumano, du Directeur général du Centre National des Œuvres Universitaire (CENOU), Colonel Major Ousmane Dembélé,  du Recteur de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, Idrissa Seyba Traoré, accompagné de beaucoup d’autres personnalités.
l’entame de son discours, le ministre de l’Enseignement supérieur a salué les personnalités présentes avant de se réjouir de l’organisation de cette cérémonie dont les activités regroupent les étudiants de toutes les Institutions d’Enseignement Supérieur public, ainsi que ceux de l’Association des Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur (AEPES), ici à Koulikoro. Il ajoute que la pratique d’activités physiques est, selon plusieurs études, très efficace pour la concentration des étudiants, et ce, peu importe l’âge. Pour lui, l’effet de groupe que l’activité physique crée encourage le contact social entre nos étudiants.

Cependant, le Pr. Amadou Kéita a déploré la situation que traverse l’Ecole malienne. A ce sujet, il dira qu’il est temps que notre espace universitaire cesse d’être le théâtre de violences multiples et d’insécurité pour les étudiants eux-mêmes, pour le corps professoral et pour le personnel administratif. Et le ministre d’ajouter « Notre responsabilité collective, en tant que parents et responsables universitaires, nous impose de nous y investir sans relâche. La transmission et l’acquisition du savoir riment avec quiétude et sérénité, mais également dans des conditions de bien être physique et moral procurées par une pratique saine d’activités sportives, culturelles et de loisirs « .

Pour le ministre Kéita, le thème «  paix et réconciliation « , retenu pour la présente édition, cadre parfaitement avec l’impérieux besoin de cultiver la confiance, la paix et la réconciliation entre tous les fils du pays. Il a ensuite  engagé les étudiants à bannir à jamais la violence dans le domaine universitaire. Et le ministre de poursuivre : «   la pandémie de la Covid-19 est une autre adversité qui doit également mobiliser les jeunes pour jouer un rôle de garde et de sensibilisation à l’endroit de nos concitoyens, à travers l’information, la sensibilisation « .

Un match de football, dont le coup d’envoi a été donné par Pr. Mahamoudou FAMANTA, ancien DG de l’IPR et ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique,  a été organisé pour la circonstance. Il  a opposé les étudiants en licence à ceux en DUTS, tous de l’IPR/IFRA de Katibougou.

Les premiers ont remporté la partie par un score de 1 but à 0. Les  deux équipes ont reçu, chacune, un jeu de maillots et une enveloppe symbolique. En ce qui concerne l’Athlétisme, le Premier prix Dame a été remporté par Oumou Koulsoum dite Koniba Traoré, de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB) et celui des Hommes est revenu à Sidy Traoré, de l’USSGB.

Un sketch sur les problèmes quotidiens de famille a été présenté par la  troupe Jean Pierre  Guigané, de l’ULSHB, pour mettre fin à la cérémonie.

Ousmane Ladji Bamba (correspondance particulière)

Source: l’Indépendant