mar. Juin 22nd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Face à la controverse observée autour de la libération de Amadou Aya Sanogo et ses co-accusés: Les Syndicats de la Magistrature menacent de  » se pourvoir contre les pourfendeurs de l’institution judiciaire »

Après que la Cour d’Appel eut prononcé l’abandon de poursuite et confirmé la mise en liberté en faveur de Amadou Aya Sanogo et ses co-accusés, nombreux sont les Maliens qui ont fustigé la justice malienne en condamnant cet arrêt. Certains se sont interrogés sur  » l’impunité accordée par les juges aux assassins des 21 bérets rouges car, même si les familles des défunts ont pardonné à leurs bourreaux, la justice, elle, se doit d’être impartiale surtout que le coup d’Etat et les exécutions, qui en découlent sont considérées comme des crimes contre l’humanité « . En réaction, le Syndicat Autonome de la Magistrature et le Syndicat Libre de Magistrature de prévenir que  » l’honneur et la dignité de l’institution judiciaire ne seront jamais foulés au pied au nom d’une quelconque liberté d’expression !  »

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant