mer. Juin 23rd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Après les dégâts causés par les engins explosifs improvisés (EEI): Il est reproché à Barkhane de ne pas faire suffisamment recours « à la science des données »

Depuis la fin de l’année dernière, l’armée française a perdu près d’une dizaine de militaires et enregistrée autant de blessés. Aussi, la barre critique des 50 militaires français tués depuis le début de l’intervention en janvier 2013 a-t-elle été déjà franchie au Mali.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant