ven. Juin 25th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Lors de la session inaugurale de l’assemblée consulaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM): Moctar Ouane rassure la CCIM et l’ensemble du secteur privé du  » plein appui du gouvernement de Transition « 

C’est le samedi, 27 mars 2021, que s’est tenue, au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), la 1ère session ordinaire de l’Assemblée consulaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) pour la mandature 2021-2025. La cérémonie d’ouverture de ladite session était présidée par le Premier ministre, chef du gouvernement, Moctar Ouane.

Ayant regroupé l’ensemble des membres – à noter cependant que sur les 294  titulaires et suppléants élus à l’issue du scrutin du 11 mars dernier, l’on a enregistré depuis deux décès -, cette 1ère session ordinaire de la mandature 2021-2025 a été marquée, lors de son ouverture,  par la présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Moctar Ouane et celle du ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements, Harouna Niang.

Après le traditionnel mot de bienvenue du représentant du maire de la Commune III du District de Bamako, Mohamed Coulibaly, il est revenu au président de la CCIM, Youssouf Bathily de prononcer son discours, qui a porté notamment sur l’ambitieux plan de mandature 2021-2025 de l’institution. Mais avant, le président Bathily, fraîchement réélu à la tête de l’institution consulaire, avait tout d’abord tenu à remercier expressément  » le Premier ministre, Chef du gouvernement, Moctar Ouane, pour sa grande disponibilité à notre endroit, en acceptant de présider cette cérémonie inaugurale, malgré son agenda suffisamment chargé « . Youssouf Bathily d’ajouter :  » C’est aussi l’occasion pour moi d’adresser nos vifs et sincères remerciements au ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements qui, depuis son arrivée à la tête de ce département, nous a démontré qu’il est vraiment en terrain connu. La parfaite organisation des élections consulaires en est une bonne illustration « .

Le président Bathily de dévoiler le contenu de la feuille de route pour la mandature 2021-2025. D’après le président de la CCIM, au cours de cette période, l’accent sera particulièrement mis sur les actions suivantes : appuyer l’amélioration de l’environnement et le cadre des affaires dans notre pays ; renforcer l’entente entre les acteurs économiques ; participer à la promotion des entreprises au Mali; accompagner l’Etat à satisfaire les besoins des populations par la disponibilité des biens et des services de qualité.

Plus de 60 milliards FCFA en termes d’investissements dans les infrastructures

Youssouf Bathily a également souligné que le projet de plan de mandature est estimé à plus de 60 milliards FCFA en termes d’investissements dans les infrastructures qui soutiennent les activités des entreprises. Il s’agit, d’après lui, notamment de l’aménagement des zones industrielles ; la construction de centres de formation ; la construction de parcs d’expositions et celle des sièges des Délégations de la CCIM dans les nouvelles régions ; la construction du nouveau siège de la CCIM à Bamako ; la réhabilitation des sièges dans certaines régions et à Bamako ; la réalisation de ports secs ; la gestion des équipements concédés par l’Etat à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali ; la modernisation des marchés à Bamako et dans les régions ; la réalisation des infrastructures et équipements marchands au Mali et ailleurs ; la création d’un pôle économique dans la zone aéroportuaire de Bamako, comme cela existe dans toutes les villes modernes.

Pour le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements, Harouna Niang,  » le gouvernement de Transition fonde un grand espoir sur la  Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, faîtière de toutes les organisations relevant du secteur privé au Mali « . Avant d’affirmer  » avec force l’accompagnement et le soutien du gouvernement au secteur privé « . Pour lui, la présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, à l’ouverture de cette session de l’Assemblée consulaire de la CCIM, marque à l’évidence cette volonté.

Dans une interview à la presse, massivement représentée, le Premier ministre, Chef du gouvernement de Transition, a souligné que sa présence à cette session inaugurale est le témoignage de la satisfaction du gouvernement de la République du Mali suite à la mise en place, dans des conditions parfaites, du nouveau bureau de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali. Aussi ajoutera-t-il :  » Je tenais à saluer cela parce que les acteurs du secteur privé ont fait preuve de grande maturité, de patriotisme qu’il convient de saluer. En mettant en place un bureau consensuel, conduit par Youssouf Bathily, auquel j’apporte les chaleureuses félicitations du Chef de l’Etat du Mali, le président Bah N’Daw. A lui-même et à l’ensemble des membres du bureau « .

Travailler dans un esprit de partenariat Etat-secteur privé pour relever les défis

Moctar Ouane de souligner que :  » Le gouvernement du Mali est tout à fait disponible pour accompagner les acteurs du secteur privé, notamment la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, dans la mise en œuvre des mesures adoptées…J’ai écouté le président Youssouf Bathily énumérer un certain nombre d’actions dans le cadre du plan de mandature…Vous avez entendu le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements dire que des mesures fortes, conformément à ce plan, ont déjà commencé à être mises en œuvre « .

Pour le Chef du gouvernement :  » C’est dans un esprit de partenariat entre l’Etat et le secteur privé, notamment la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, qu’il convient de travailler ensemble pour faire face aux multiples chocs que notre pays a subis depuis 2012, liés à l’insécurité accentuée par la Covid-19. Je suis convaincu que dans cette dynamique-là, nous parviendrons à relever les défis « .

Le Premier ministre a, par ailleurs, invité tous les acteurs du secteur privé à plus d’engagement tout en les rassurant du plein appui de gouvernement de Transition.

Mamadou FOFANA

Source: l’Indépendant