jeu. Juin 24th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Après son exécution par ses ravisseurs du GSIM: Le corps de l’humanitaire suisse  Béatrice Stockli  identifié

Le corps de l’otage suisse Béatrice Stockli, retrouvé et identifié? est en voie de rapatriement vers son pays. Ce qui confirme sa mort annoncée, depuis plusieurs mois.

Son exécution avait été signalée, courant octobre 2020, par l’humanitaire française, non moins ex-otage Sophie Pétronin, qui venait d’être élargie en même temps que d’autres otages dont l’ex-chef de file de l’opposition malienne, feu Soumaila Cissé.

Il nous revient   que les autorités maliennes ont informé la Suisse que le corps d’une personne, qui pourrait  bien être  Béatrice Stöckli, leur a été remis. A l’issue d’une  analyse ADN en Suisse, il a été  confirmé que la dépouille était bien celle de la missionnaire.

Selon le Département fédéral des Affaires étrangères de la Suisse,  » la dépouille de Mme Stöckli sera rapatriée en Suisse dès que les autorités maliennes auront donné leur accord. Elle sera ensuite remise à la famille « .

La découverte de cette dépouille  met un terme à des réticences  quant à la mort de cette dernière, tuée selon plusieurs sources par le GSIM d’Iyad Ag Ghaly, lié à AQMI.

Rappelons que l’humanitaire suisse avait été enlevée pour la deuxième fois en 2016 à Tombouctou. Elle avait été kidnappée pour la première fois en 2012, au plus fort de la crise sécuritaire. Avant d’être relâchée après des négociations.

A DIARRA

Source : l’Indépendant