sam. Mai 15th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Face aux lenteurs dans la mise en place  des réformes électorales, Dr Ibrahima Sangho a sonné l’alerte hier, devant la presse:  » Si on va aux élections avec le système actuel, il y aura un autre coup d’Etat « 

Pour la réussite des élections, qui marquent la fin de la Transition de 18 mois, il est important de procéder aux Réformes politiques, institutionnelles et électorales prioritaires. Alors qu’à ce jour  » aucun chronogramme n’existe pour identifier clairement la période dédiée à ces réformes et aux élections générales et que la durée restante de ladite Transition est de 12 mois « , a déploré Dr Ibrahima Sangho, président des Organisations de la Société Civile pour des Réformes profondes au Mali. Il prévient que « si l’on maintient l’architecture institutionnelle de 2020, il y aura un autre coup d’Etat à la fin de cette Transition « . « Que Dieu nous en garde », a-t-il précisé.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant