sam. Avr 17th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le 6ème congrès ordinaire du Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) délocalisé à Bougouni samedi 3 avril  » Face aux défis de l’heure, le pays a besoin d’un homme solide, ayant le sens de l’Etat, cultivant le respect des institutions républicaines… « , Bissi Sangaré dixit

Le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP) a tenu, samedi dernier, dans la capitale du Banimonotié, son 6ème congrès ordinaire. Cette rencontre a permis aux militants de faire le bilan de l’année écoulée mais aussi, en cette période charnière et déterminante de la vie de la nation, de faire les choix idoines face aux défis de l’heure. Ainsi, le parti de  » la main  » remobilise ses troupes en vue de ratisser large lors des échéances électorales à venir. A l’issue des travaux, son président, Bissi Sangaré, a été reconduit à son poste pour un mandat de 5 ans.

Dans une ambiance festive, la salle Siraba Togola de Bougouni a refusé du monde. Des délégués venus des régions, des militants et des sympathisants du parti de feu Almamy Sylla ont répondu massivement présents à la conférence nationale qui a été une occasion propice pour insuffler une nouvelle dynamique au parti. La cérémonie a enregistré la présence du représentant du maire de Bougouni, celui de RECOTRADE, ceux des partis membres du Pôle Politique du Consensus (PPC) avec à leur tête Jeamille Biattar ainsi que des partis amis,  l’URD et le RPM, notamment.

Cette rencontre d’échanges a permis de faire la relecture des statuts et du règlement intérieur du parti, formuler des résolutions et des recommandations pour consolider les acquis. Aussi, les congressistes, ont-ils, renouvelé leur confiance à Bissi Sangaré pour un nouveau mandat de 5 ans. Ce dernier a été aussi mandaté dans un délai d’un mois pour former une équipe dynamique de 42 membres à la hauteur des taches à venir. Par ailleurs, les participants ont recommandé de réviser l’Accord pour la paix et la réconciliation ou tout simplement  » mettre fin à son application car certaines de ses dispositions sont inapplicables « .

Dynamique régénératrice

S’adressant aux congressistes, le président Bissi Sangaré a indiqué que durant le mandat écoulé plusieurs sections ont été implantées. Des bastions traditionnels sont en cours de restructuration. Bref, la dynamique régénératrice enclenchée demeure en marche. Il a rendu un vibrant hommage aux soldats maliens ainsi que ceux des étrangers tombés au champ d’honneur.

A l’en croire, il appartiendra, plus que jamais au pouvoir issu des élections que le RDP souhaite  » apaisées justes et crédibles « , de mettre le cap sur la bonne gouvernance en relevant les défis majeurs qui se posent à notre peuple (sécurité, économie, éducation, santé, culture, innovation technologique).

Pour y arriver, en ces moments critiques de l’histoire du Mali,  » il faudra à la destinée du pays un homme solide, ayant le sens de l’Etat, cultivant le respect des institutions républicaines, un grand homme d’expérience qui a fait la preuve de son patriotisme, mais aussi un démocrate connaissant et incarnant les valeurs de notre nation dans le respect des droits humains « , a-t-il déclaré. Bissi Sangaré de souligner que le RDP est dans un regroupement politique appelé Pôle Politique du Consensus. A cet égard,  » nous allons participer à toutes les consultations électorales à venir (présidentielles, législatives, municipales, régionales) « . Précisant qu’aux élections présidentielles, même si le parti ne présente pas un candidat, il pourra en soutenir un. Il a ainsi invité les militantes et militants  » à resserrer les rangs et à se mobiliser en vue d’une éclatante victoire « . 

 » Choisir l’homme qu’il faut « 

Le président du PPC, Jeamille Bittar a, pour sa part, d’abord félicité le RDP pour l’organisation de ce congrès en cette période d’insécurité. Ensuite, il a indiqué qu’il partage la même vision politique que le RDP.  » Nous avons eu à participer ensemble aux élections passées. Aussi, pour l’avènement d’un nouveau Mali,  le RDP et le PPC ont aussi été des artisans pour la chute d’IBK au sein du M5RFP « , a-t-il lancé. Jeamille Bittar a mis en garde les populations à ne pas prendre des billets de francs CFA pour voter lors des élections à venir sinon, durant le mandat,  » c’est le regret qui les attendra « . Il dévoilera qu’ensemble avec le RDP, ils participeront aux consultations électorales à venir dans le cadre du consensus car estimant que c’est la paix qui peut faire aboutir tous les projets.

Avant de conclure :  » Tous les hommes politiques ne sont pas les mêmes. Ainsi, je vous invite à choisir l’homme qu’il faut à la place qu’il faut lors des élections à venir « .

Falé COULIBALY

Source: l’Indépendant