ven. Juin 25th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Campagne de vaccination contre la Covid-19: Le Directeur général de l’Hôpital de Dermatologie a donné le ton pour le personnel de son établissement 

La première dose du vaccin de lutte contre la Covid-19 a été inoculée, mardi dernier, aux agents de santé de l’Hôpital de Dermatologie de Bamako (HDB). C’est Professeur Ousmane Faye, Directeur général de cet établissement hospitalier, qui a été vacciné en premier. Ensuite, ce fut le tour des agents. Pr Faye a déclaré, à cette occasion, que ce «vaccin est sûr, efficace et ne présente pas de danger».

Après plusieurs tergiversassions, le vaccin anti-Covid -19 a, enfin, commencé à être inoculé au Mali. L’Hôpital de Dermatologie de Bamako, qui est l’un des sites de prise en charge des malades atteintes par la pandémie, a lancé ses opérations de vaccination.

Il s’agira d’abord de vacciner le personnel de santé, qui en en première ligne, ensuite, les personnes âgées de plus de 60 ans et celles-là mêmes qui présentent des comorbidités et sont susceptibles de développer des formes sévères de la Covid-19, notamment les diabétiques, les hypertendus.

La vaccination est un acte médical. C’est pourquoi, il est nécessaire de s’assurer de sa bonne exécution. Ainsi, au niveau de cet hôpital, des postes de vérification sont installés en amont. Le premier poste est le screening qui permet de vérifier que la personne, venue pour se faire vacciner, n’a pas d’allergie, de maladies actuelles et n’a aucune manifestation et est apte à recevoir le vaccin. Dès lors que ces conditions sont vérifiées, la personne arrive au poste d’enrôlement pour se faire enregistrer. Et c’est après qu’elle est vaccinée.

Après avoir reçu la première dose, Pr. Ousmane Faye a déclaré que cette vaccination est nécessaire et indispensable. « Nous avons reçu la première dose pour montrer que c’est un vaccin sûr, efficace et qui ne présente pas de danger « , a-t-il affirmé, ajoutant que c’est un acte médical.

Comme pour tout produit de santé, poursuit-il, il y a des inconvénients qui sont bien identifiés et clairs et c’est pourquoi, il nous appartient  » à nous de faire en sorte que ceux-là qui vont recourir à ces vaccins n’aient pas des complications et, même s’ils en ont, qu’ils soient  régulièrement suivis de façon à les déceler et faire en sorte qu’il n’y ait pas d’inconvénient « .

Pr Faye a souligné que son établissement est l’un des sites de prise en charge du Covid-19.  » Chaque jour, nous sommes en train de nous battre contre cette pandémie. Avoir un vaccin, c’est un sentiment de satisfaction et surtout d’espoir pour le personnel médical « , a-t-il indiqué.

Avant de remercier les plus hautes autorités pour l’accès à ce vaccin mais aussi féliciter ses collaborateurs pour la qualité de soins donnés chaque jour aux malades de la Covid-19.

Falé  COULIBALY

Source: l’Indépendant