dim. Oct 17th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Blessé gravement  lors du CHAN Cameroun 2021: Le défenseur malien Mamadou Doumbia remis sur pieds

Victime d’une double fracture Tibia-péroné lors du match Mali-Guinée, comptant pour les demi-finales du CHAN Cameroun 2021, Mamadou Doumbia est de nouveau sur pieds. Il s’est rendu, vendredi dernier, au ministère de la Jeunesse et des Sports pour témoigner de son état de santé et exprimer sa gratitude au ministre Mossa Ag Attaher, qui l’a déclaré  » blessé de la République  » avant de prendre en charge tous les frais de ses soins médicaux.

Accompagné du 1er Vice-président de la Fédération Malienne de Football,  l’international Malien, Mamadou Doumbia, a rendu, vendredi, une visite de remerciement au ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher.

Rappelons que le colosse défenseur avait contracté une vilaine blessure (double fracture Tibia-péroné) lors de la rencontre de demi-finale du CHAN 2021, qui a opposé, le 3 février, le Mali et la Guinée. Séance tenante, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, avait réagi à cette blessure.  » Mamadou Doumbia est un blessé de la République. Au nom des plus hautes autorités, la République prendra toutes ses responsabilités à son égard. Nous allons prendre toutes les dispositions afin qu’il bénéficie des meilleurs soins possibles « , avait-il déclaré.

Joignant l’acte à la parole, au nom de la Patrie reconnaissante, le ministre Ag Attaher a personnellement veillé sur son cas. Après une première opération, réussie sur place, à Yaoundé, le joueur du Stade Malien de Bamako a été confié au Centre National de Médecine du Sport pour le reste du traitement. Il a aussi bénéficié d’une évacuation au Maroc pour des examens complémentaires.

 » Apte à rejouer en mi-juillet « 

Après plus de deux mois, il a commencé sa séance de rééducation et sera apte à retourner sur le rectangle vert, à partir de juin. En tout cas, c’est ce que le Directeur du Centre National de Médecine du Sport, Dr Adama Sangaré, a laissé entendre.  » Quand nous avons été consultés, nous avons compris que c’est un défi qu’il faut relever et qui donnera la crédibilité à notre médecine, surtout au Centre de Médecine du Sport qui vient de naitre. Jour pour jour, nous avons soigné le joueur en faisant recours souvent à nos collègues traumatologues. Le ministre avait aussi fait une promesse de l’envoyer voir ailleurs. Nous avons dit que cela nous permettra de conforter notre position. Ainsi, il est parti le 1er mars au Maroc et est revenu le 3 mars. Les pansements étaient finis et nous avons commencé les rééducations. Ce jeune doit être capable de rejoindre le terrain. Le 2 juin prochain, nous allons le remettre à la disposition de son entraîneur. Et en mi-juillet, il doit être apte à rejouer au ballon. Mon équipe et moi allons-nous atteler pour cela « , a-t-il indiqué.

Pour sa part, Mamadou Doumbia a témoigné toute sa reconnaissance envers les autorités et, particulièrement, envers le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher. Ce dernier, visiblement heureux de l’état de santé du joueur, a salué l’esprit d’équipe qui a prévalu entre son département, la FEMAFOOT et l’ensemble du monde sportif lors du CHAN, avant d’exprimer sa satisfaction.  » Je suis très content de voir Mamadou Doumbia marcher sans béquille et de venir témoigner lui-même de son état de santé. C’est le seul résultat que j’attendais « , a-t-il confié.

La moindre égratignure sera soignée par l’Etat

Et de rassurer tous les sportifs des différentes sélections nationales du Mali.   » Un joueur de l’Equipe nationale qui se blesse au cours d’un match en défendant les couleurs du pays n’est pas un blessé de sa famille, c’est le blessé de la République. Partant du cas de Mamadou Doumbia, je voudrais m’adresser à chacun de nos joueurs, dans chacune de nos équipes nationales, les appeler à avoir le même parcours ou plus que ce parcours. Je les invite à donner le meilleur d’eux-mêmes et de ne pas s’inquiéter, chaque égratignure qu’ils auront en défendant les couleurs de la nation sera soignée et prise en charge par la République. Dans les prochains rendez-vous sportifs, les défis sont énormes. A toutes ces occasions, je demande aux jeunes de donner le meilleur d’eux-mêmes. S’il arrive quoi que ce soit, nous sommes là pour nous occuper d’eux « , a-t-il promis.

Pour le suivi de ce cas de Mamadou Doumbia, le ministre Ag Attaher n’a pas manqué de saluer la presse sportive malienne et de féliciter le Centre National de Médecine du Sport.

Sort Ibrahima COULIBALY

Source: l’Indépendant