mar. Juin 22nd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Complexe aurifère Loulo-gounkoto de Barrick: 193,014 onces d’or produites au premier trimestre 2021

La compagnie aurifère Barrick a tenu, le mardi 27 avril, à Djidian, une conférence de presse au cours de laquelle son Directeur  Mark Bristow a déclaré que 193,014 onces d’or ont été produites au premier trimestre de cette année.

Pour  Mark Bristow, la troisième mine souterraine du complexe aurifère Loulo-Gounkoto a atteint son premier niveau d’extraction et devrait commencer à livrer des tonnes de minerai à l’usine au cours du trimestre en cours.

Il a révélé que le complexe a produit 193,014 onces d’or au premier trimestre et est en bonne voie pour atteindre son objectif annuel de 640,000 à 700,00 onces d’or. » Compte tenu de sa solide performance et du prix de l’or relativement élevé, le Conseil d’administration de la coentreprise a payé un dividende combiné pour le complexe Loulo-Gounkoto à 80 millions de dollars au cours du trimestre écoulé« , a-t-il révélé.

Evoquant les aides pour le développement local, Mark Bristow a déclaré que  » le complexe continuera à investir dans le développement de la communauté locale. L’une de ses dernières initiatives est le programme accélérateur, qui forme les petits fournisseurs et prestataires de services dans tous les aspects des affaires pour leur permettre de se développer et de se diversifier. En outre, ils sont encadrés par certains des plus grands fournisseurs et entrepreneurs de longue date de Loulo-Gounkoto « .

Et de poursuivre :  » depuis le lancement du programme,  il y a huit mois, 63% des participants ont diversifié leurs sources de revenu de 80% et ont maintenant des plans de croissance sur cinq ans et des objectifs à long terme « .

Pour lui, Loulo-Gounkoto reste un pilier de l’économie malienne ainsi qu’un moteur du développement économique local.

 » Au cours des 24 dernières années, Barrick et son ancienne société Randgold Ressources ont contribué à l’économie à hauteur de 7,7 milliards de dollars, dont 3 milliards à l’Etat sous forme de dividendes, d’impôts et de redevances. Notre partenariat de longue date avec le pays et ses habitants témoignent à quel point une relation de ce type peut être mutuellement bénéfique « , a-t-il déclaré.

Ababacar Diouf-Stagiaire

Source: l’Indépendant