jeu. Juin 24th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le CILSS tire la sonnette d’alarme face à la crise alimentaire: Environ 27, 1 millions d’Africains de l’ouest  dont 1, 3 million de Maliens seront en besoin d’assistance durant la période de soudure 2021

Le Comité permanent Inter-Etats de lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) a organisé, hier 5 mai, à l’hôtel Laïco sis à Ouaga 2000, une conférence de presse sur le thème  » situation alimentaire et nutritionnelle 2020-2021 et les prévisions saisonnières agro-hydro-climatiques pour les pays de la zone soudano-sahélienne pour la période 2021-2022 « . Il ressort que la situation est préoccupante dans cette partie du continent où les personnes en besoin d’assistance alimentaire devront s’accroitre si rien n’est fait.

L’objectif de cette conférence de presse est, d’une part de porter à la connaissance des décideurs, du grand public et des professionnels des médias, les informations relatives à la situation alimentaire et nutritionnelle dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest, exacerbée par la pandémie du Covid-19, d’autre part d’informer l’opinion nationale et internationale et les décideurs sur  les tendances de la saison des pluies et les écoulements des principaux cours d’eau pour mieux préparer la campagne agricole 2020-2021 et mieux anticiper les risques d’inondation récurrents dans la région ces dernières années.

La conférence de presse était animée par Dr Abdoulaye Mohamadou, Secrétaire exécutif du CILSS et les experts du CILSS, chargés de l’animation de l’outil/Cadre Harmonisé et de l’élaboration des prévisions saisonnières des caractéristiques agro-hydro-climatique.

Revenant sur la campagne 2020-2021, le CILSS signale qu’elle s’est soldée par des productions céréalières estimées à 74, 3 millions de tonnes, soit une hausse de 0,6% comparée à la campagne précédente. Cependant l’organisation sous-régionale souligne que malgré cette production satisfaisante, les marchés sont faiblement ou moyennement  approvisionnés en produits agricoles. La situation nutritionnelle demeure inquiétante dans l’ensemble de la sous-région. Plus de 1,5 million d’enfants âgés de 6 à 59 mois ont été admis à la récupération nutritionnelle dans les pays sahéliens et plus de 160 000 dans les pays côtiers.

Ainsi, au regard de ces facteurs défavorables, la région fat face pour la deuxième année consécutive à une crise alimentaire et nutritionnelle sérieuse touchant près de 17 millions de personnes qui ont actuellement besoin d’une assistance alimentaire immédiate dont 9,2 millions de personnes au Nigeria.

Cette situation pourrait s’aggraver dans les prochains  mois si les mesures appropriées d’assistance alimentaire et nutritionnelle ne sont pas prises à temps. Ce chiffre pourrait atteindre en période de soudure 2021, environ 27, 1 millions dont 15, 8 millions de personnes au Nigeria, 2, 9 millions au Burkina Faso et 1, 3 million au Mali.

Au regard de cette situation, le CILSS et ses partenaires recommandent fortement «aux décideurs gouvernementaux et aux partenaires techniques et financiers de se mobiliser pour mettre en œuvre des réponses appropriées face à cette crise alimentaire et nutritionnelle majeure».

YC

Source: l’Indépendant