mar. Juin 22nd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

En Sit-in hier lundi 10 mai 2021: Le personnel de l’Hôpital du Point G dénonce  » les mauvaises conditions de travail et la mutation arbitraire de Dr Fousseini Coulibaly »

Le personnel de l’Hôpital du Point G a tenu hier, lundi 10 mai, un sit-in devant l’administration de la structure sanitaire pour manifester leur mécontentement face aux mauvaises conditions de travail et à la mutation jugée  »arbitraire » du Secrétaire général du syndicat de l’établissement hospitalier, Dr Fousseini Coulibaly.

Le personnel, réuni autour de Docteur Guida Landouré, Secrétaire général adjoint du Syndicat national de la Santé et de l’Action sociale, est déterminé à faire bloc face à  la décision de mutation de leur Secrétaire général, Fousseini Coulibaly. Ainsi, le personnel entend tenir un sit-in durant toute cette semaine, de 7 heures à 11 heures, pour exiger le retour de Dr Coulibaly. Faute de quoi, un arrêt de travail sera effectué dans les cinq grands hôpitaux de Bamako, en coordination avec les autres syndicats du secteur de la Santé.

«  Notre Secrétaire général a été muté de façon arbitraire pour le mettre à la disposition du Gouverneur du district de Bamako. Et cela a toute une connotation de sanction « , a déclaré Dr Guida Landouré. Selon lui, la loi N° 98012, qui gère les relations entre l’administration et les travailleurs, a été violée, en ses articles 8 et 9, car l’intéressé n’a pas été informé des motifs de sa mutation.  » Il a été juste appelé par téléphone pour lui dire qu’il a été muté au compte du Gouverneur « , a-t-il précisé.

Selon le personnel du Point G, en grogne, la décision, jugée ‘‘arbitraire’‘, est consécutive à une lettre confidentielle du Directeur général de l’Hôpital du Point G, Pr. Ilo Bella Diall, adressée à la ministre de la Santé et du Développement social pour relever  Dr Fousseini Coulibaly. Selon les collègues de Dr Couliblaly, c’est une cabale contre la personne de ce dernier, dont le seul tort serait d’avoir exigé de meilleures conditions de travail pour l’ensemble du personnel, une prise en charge de qualité pour les patients et la lutte contre la corruption. A en croire les frondeurs, le syndicat précédent aurait commis des actes de malversation que Dr Coulibaly n’était pas disposé à couvrir. D’où ce  »complot’‘ contre lui.

 »Le CHU du Point G a perdu son âme »

Le personnel dénonce également  »l’incompétence » du Directeur général de l’Hôpital du Point G à résoudre les multiples problèmes constituant des entraves aux prestations de qualité de cette structure sanitaire de référence nationale.  » Aujourd’hui, on ne peut pas faire une radiographie au Point G, le service d’urgence reste fermé alors qu’il devait rouvrir depuis le mois de janvier dernier suite aux travaux de rénovation. Et le problème d’eau et d’oxygène est récurrent dans le bloc opératoire « , a révélé Dr. Landouré.

Face à la situation, les syndicats des cinq grands hôpitaux de Bamako menacent de déposer un préavis de grève dès le jeudi prochain.  » Une lettre commune des différents hôpitaux a été envoyée au ministre. Les cinq hôpitaux déposeront un préavis pour le retour de Fousseini Coulibaly « , a indiqué le représentant du syndicat de l’Hôpital Gabriel Touré, présent lors du sit-in.

Moussa Bilaly Sidibé-Stagiaire

Source: l’Indépendant