mar. Juin 22nd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Désigné candidat unique du M5-RFP pour la Primature: Dr Choguel Kokalla Maïga appelle à  » l’union sacrée et au rassemblement des Maliens pour reconstruire le Mali « 

Le comité stratégique du M5-RFP a, au cours d’un point de presse, accepté la proposition du Colonel Assimi Goïta en officialisant la désignation de Dr Choguel Kokalla Maïga comme son candidat unique pour le poste de Premier ministre de la Transition. Ce dernier, qui serait ainsi le futur le Premier ministre, promet que  » personne sera déconsidérée ou mise à l’écart  » et appelle à  » l’union sacrée des Maliens « .

Le 28 mai dernier, le vice-président devenu le Président de la Transition a officialisé la décision de la junte de confier la Primature à un leader du M5-RFP. Cette coalition hétéroclite a, quelques minutes plus tard, a accepté cette proposition et dévoilé le nom de son candidat devant occuper ce poste. Le seul candidat désigné est Dr Choguel Kokalla Maïga qui appelle à  » l’union sacrée de tous les Maliens pour reconstruire notre pays « .

Selon lui,  » le M5-RFP doit savoir qu’à partir de cet instant il a une responsabilité plus grande qu’hier « . Cette figure emblématique de la contestation invite ses compagnons de lutte à  » faire preuve  d’humilité, de modestie, de persévérance, d’esprit de rassemblement de tous les Maliens pour que tous les Maliens se reconnaissent dans les actes qui vont être posés par futures autorités de la Transition parmi lesquelles le M5 « .

 » Tous les Maliens. Personne ne sera déconsidérée. Personne ne sera mise à l’écart. Personne ne sera considérée comme Malien de seconde zone « , a promis Dr Choguel Kokalla Maïga, appelant à un  » rassemblement des Maliens du nord au sud, de toutes les tendances politiques, de toutes les régions, de toutes les religions, ethnies « . Il estime que l’union sacrée permettra aux autorités de se consacrer à la défense de la patrie et à la résolution des problèmes qui assiègent les Maliens au quotidien. Ses maîtres mots sont l’unité, la clairvoyance, la perspicacité et le rassemblement des Maliens.

 » Maintien du rassemblement du 4 juin « 

Le mouvement, dans une déclaration lue par Pr Ibrahim Ikassa Maïga, réitère son soutien au processus de rectification en cours, à la poursuite de la Transition sur la base du respect scrupuleux de la Charte de la Transition et la mise en œuvre de ses 17 mesures. Il reproche à Moctar Ouane d’avoir  » choisi de bâtir le Mali nouveau avec de nombreux fossoyeurs directs ou indirects de la descente aux enfers de notre pays « .

La coalition affirme être en contact avec les autorités pour la prise en compte de ses mesures faute de quoi elle s’engagera à jouer son rôle et partition pour la réussite de la Transition. Elle rassure, à cet effet, que son combat se poursuivra. Ce qui justifie le maintien de son programme de manifestations populaires déjà planifiées jusqu’au 4 juin prochain. Le but de cette mobilisation est de  » célébrer la date anniversaire de la première mobilisation «  anti-IBK, d’  » apporter son appui ferme et sans équivoque au processus de rectification en cours «  et de marquer le maintien du mouvement en force de veille.

Un front contre le coup d’Etat

Après l’annonce de Assimi Goïta puis l’officialisation de la désignation de Choguel Kokalla Maïga, des partis politiques et organisations de la société civile ont, dans une déclaration commune, condamné toute prise de pouvoir par force et exigé la poursuite de la Transition par des autorités civiles dans le délai imparti. Il s’agit, entre autres, de l’EPM, de Jigiya Kura, du PDES, des Sentinelles de la Démocratie, la Plateforme Sauvons la Démocratie des Putschistes et Forces Nouvelles.

Ils appellent  » les patriotes et démocrates à une large concertation pour préserver les acquis démocratiques « . Ce nouveau front contre le coup d’Etat dénonce la rupture unilatérale du processus de la Transition politique et civile.

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant