mar. Oct 26th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Exécution des dépenses de riposte à la Covid-19 à la date du 31 mars 2021: 10,847 milliards de FCFA des crédits liquidés dont 11,57% aux dépenses sanitaires 3,730 milliards de FCFA d’appui à la SOMAGEP-SA

Dans une note analyse publiée le 28 mai dernier, le ministère de l’Economie et des finances a dressé la situation d’exécution des dépenses de riposte à la Covid-19 à la date du 31 mars 2021 et présenté les mesures de gouvernance des ressources mobilisées à cette fin. A la date indiquée, près de 11 milliards sur les 94, 147 milliards de FCFA de crédits inscrits ont été engagés et 18,769 milliards de FCFA notifiés. Dans le cadre des mesures d’appui à l’économie, 3, 720 milliards ont été liquidés pour la SOMAGEP-SA contre zéro franc pour le secteur coton.

En 2021, les crédits inscrits dans le budget de l’Etat pour la poursuite des actions de riposte à la Covid-19 s’élevaient à 87,500 milliards de FCFA contre 214 milliards de FCFA dans le budget rectifié de 2020. Ces crédits 2021 ont été portés à 94,147 milliards de FCFA, à la suite de la signature de l’Arrêté n°2021-0962/MEF-SG du 19 mars 2021, portant inscription des ressources du fonds de concours  »FONDS COVID-19 » au budget général pour l’exercice 2021, soit une augmentation de 7,60% par rapport aux prévisions initiales.

A la date du 31 mars dernier, la situation d’exécution de ces crédits fait pparaitre que, sur une prévision ajustée de 94,147 milliards de FCFA sur ressources intérieures, les crédits notifiés s’élèvent à 18,769 milliards de FCFA au 31 mars 2021, correspondant à un taux de mise à disposition des crédits de 19,94%.

Quant aux crédits engagés, ils se chiffrent à 10,847 milliards de FCFA, soit un taux d’engagement de 11,52%.

En ce qui concerne la liquidation de ces dépenses, elle a été effectuée à hauteur de 10,211 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 10,85%. Ce niveau d’exécution, en hausse de 8,70% par rapport à celui du mois de février, s’explique essentiellement par la liquidation de dépenses de santé, du filet social et d’appui au secteur de l’eau et de l’électricité.

Les dépenses sanitaires, dont les prévisions ont augmenté de 26,59%, représentent 11,57% des crédits liquidés, soit 1,181 milliards de FCFA, correspondant à un taux d’exécution de 3,73%. Elles ont servi à la prise en charge de la prime spéciale COVID-19 accordée aux personnels du secteur de la santé.

Les dépenses d’appui aux ménages présentent un taux d’exécution de 35,33%, soit un montant liquidé de 5,300 milliards de FCFA. Elles représentent 51,90% des crédits liquidés et ont servi à la prise en charge de dépenses du filet social.

Quant aux dépenses de soutien à l’économie et aux entreprises, elles ont été exécutées en faveur de la SOMAGEP SA pour un montant de 3,730 milliards de FCFA, soit un taux d’exécution de 49,73%. Elles représentent 36,53% des crédits liquidés.

Le secteur coton (CMDT) pour lequel est prévu 40 milliards de FCFA dans le cadre du soutien à l’économie n’a connu ni dépense liquidée encore moins engagée.

Il faut souligner qu’en vue de garantir la gestion transparente et efficace des ressources mobilisées dans le cadre de la riposte à la Covid-19, le gouvernement s’est engagé, dans le cadre de la mise en œuvre du programme de Facilité Elargie de Crédit (FEC), à  procéder à un audit indépendant et rigoureux des dépenses par un tiers et à en publier les résultats dans un an environ, rendre compte chaque trimestre des dépenses effectuées au titre des fonds d’urgence et publier régulièrement sur le site Web des documents sur les grands projets de marchés publics et la validation ex post de leur exécution, en indiquant le nom des entreprises auxquelles sont confiés les projets et le nom de leurs bénéficiaires.

Y CAMARA

Source: l’Indépendant