jeu. Juin 24th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Préparatifs du rassemblement du 4 juin à la Place de l’Indépendance: Le M5-RFP décide d’aller à la rencontre des forces vives de la Nation

Dans le cadre des préparatifs de son rassemblement commémoratif, le M5-RFP a officialisé, hier mardi, sa décision d’aller vers toutes les forces vives de la Nation. Objectif : mobiliser pour faire en sorte que cette date marque le début d’une vraie cohésion autour du Mali pour la réussite de la Transition.

Le M5-RFP, coalition hétéroclite dont l’action a été déterminante dans la chute d’IBK, annonce un rassemblement pour le vendredi prochain sur la Place de l’Indépendance. Cela, officiellement, pour commémorer sa première mobilisation anti-IBK – 5 juin 2020- et soutenir la dynamique de rectification en cours.

Dans cette perspective, le mouvement a constitué une délégation qui a entrepris, depuis quelques jours, une série de rencontres avec les forces vives, des personnalités civiles, religieuses et traditionnelles du pays. Cette mission, conduite par Jeamille Bittar a, à ce jour, rencontré Issa Kaou N’Djim, Pr Clément Dembélé -tous deux anciens leaders du M5-RFP- Chouala Baya Haïdara et surtout l’imam Mahmoud Dicko, ex- » autorité morale «  du mouvement.

Ce dernier, qui s’était mis à l’écart depuis la chute d’IBK, a déjà confirmé, le 31 mai dernier, aux émissaires sa participation au rassemblement prévu pour le 4 juin. L’imam de Badalabougou, qui avait publié en février dernier  » le Manifeste pour la refondation «  appelant à  » construire un pacte républicain de tous les acteurs « , lance même un appel à la mobilisation.

 » Cohésion autour du Mali « 

 » Le Comité Stratégique du M5-RFP lance un appel à toutes les Maliennes et à tous les Maliens acquis au changement à se rassembler au chevet de la mère patrie « , a appelé Dr Choguel Kokalla Maïga dans une déclaration rendue publique hier. Cette note dévoile aussi la décision du mouvement  » d’aller vers toutes les forces vives et les personnalités civiles, religieuses et traditionnelles de notre Pays « . Cela, «  pour que la date (du 4 juin) marque le début d’une vraie cohésion autour du Mali pour la réussite de la Transition « .

Selon le comité stratégique, ces  » visites de courtoisie se poursuivront, sans exclusive et discrimination « . Il se félicite de la nouvelle dynamique de rectification de la Transition consécutive à la démission de l’ex-président Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane.

Toute chose qui justifie sa décision d’accepter la Primature en désignant Dr Choguel Kokalla, figure emblématique de la contestation, comme son candidat unique pour le poste de Premier ministre de la Transition. La nomination de ce dernier, conforme à l’exigence la CEDEAO, est imminente.

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant