mar. Juin 22nd, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Réclamant seize mois de salaires impayés: Sylvain Lautié intente un procès contre le Mali

L’ancien entraîneur des sélections de Basketball du Mali (messieurs et femmes), Sylvain Lautié, vient d’assigner la Fédération Malienne de Basketball devant le Conseil de Prud’hommes de Nancy. Le technicien français réclame le versement de seize mois de salaires impayés.

Coach de la sélection malienne masculine de Basketball, puis féminine, Sylvain Lautié a engagé une action judiciaire contre le Mali et sa Fédération de Basketball.  L’entraineur français de 52 ans a expliqué, vendredi dernier, les raisons qui ont motivé cette décision.

«  Entre 2005 et 2020, j’ai assumé les fonctions de sélectionneur et coach des Equipes nationales de Basket-ball du Mali, d’abord masculine, puis féminine à compter de la saison 2017. Mon dernier contrat avec la Fédération Malienne de Basket-ball est arrivé à son terme le 31 décembre 2020. Animé par la passion et par mon amour pour ce pays, pour les Maliennes et les Maliens, j’ai vécu des moments extraordinaires et obtenu des résultats significatifs, avec deux médailles de bronze aux Championnats d’Afrique des Nations (CAN) 2017 et 2019 avec la sélection féminine « , a-t-il rappelé dans un communiqué.

Et d’ajouter :  » Pour autant, depuis septembre 2019, je n’ai été payé d’aucune de mes rémunérations contractuelles. Même la prime due pour la médaille de bronze, obtenue en 2019, ne m’a pas été versée. Je sais que je ne suis pas le seul puisque les autres entraîneurs nationaux et étrangers, dans toutes les disciplines, sont dans une situation similaire. Je peux comprendre les difficultés financières de la Fédération Malienne de Basketball, qui dépend quasi-exclusivement des dotations de l’Etat ainsi que des décisions et instructions du ministère du budget et les circonstances d’instabilité politique et son lot d’incertitudes. Il n’en demeure pas moins que je dois faire respecter mes droits « .

Résolution amiable

Il a aussi confié qu’il a, à travers son  avocat, maître Xavier Le Cerf-Galle, fait son maximum, pendant plusieurs mois, pour obtenir une résolution amiable et éviter la judiciarisation de  » cette déplorable situation « , afin  de récupérer les salaires qui manquent.  » Malgré la bonne volonté fédérale affichée et la compassion exprimée, les cordons de la bourse n’ont toujours pas été desserrés par le ministère du budget. Par conséquent, mon Avocat a fait attraire par la voie diplomatique la Fédération Malienne de Basket-ball devant le Conseil de Prud’hommes de Nancy, où je réside, dont le bureau de conciliation aura à juger conformément à sa compétence légale d’attribution, d’une demande provisionnelle, non sérieusement contestable, correspondant aux salaires qui ne m’ont pas été versés pendant 16 mois « .

Alors que l’audience est fixée au 14 décembre prochain, à partir de 10h00, un membre du Bureau fédéral nous a confié qu’une résolution à l’amiable est toujours à l’étude.

En tout cas, à travers cette affaire, il faut comprendre que Sylvain Lautié est en conflit avec l’Etat du Mali, puisqu’il était lié à notre pays,  sur proposition de la Fédération, par un contrat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. Lequel émet mandat pour son homologue du budget pour le payement des salaires. Toutefois, il apparait que le circuit a très souvent accusé des retards. Comme l’a indiqué Coach Lautié, plusieurs sélectionneurs au Mali sont dans la même situation.

SIC

Source : l’Indépendant