sam. Sep 25th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Suivi de la mise en œuvre des recommandations du Sommet d’Accra sur le Mali: Goodluck Jonathan à Bamako depuis hier mardi

Le médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne, Goodluck Jonathan et sa délégation sont à nouveau arrivés, hier, à Bamako, pour évaluer la Transition. Au cours de cette énième mission, l’envoyé spécial aura des échanges, notamment avec le nouveau président de la Transition et d’autres parties prenantes à la crise.

Cette seconde visite de la mission ouest-africaine, en moins d’un mois intervient un jour après l’investiture du nouveau président de la Transition et la nomination d’un nouveau Premier ministre pour conduire la Transition. Ainsi, Goodluck Jonathan, qui avait pris part, en septembre 2020, à l’investiture de l’ex-président Bah N’Daw, n’a pas assisté à la prestation de serment du colonel Assimi Goïta.

Ce dernier, auteur du double coup d’Etat en 9 mois a, après son investiture, confirmé la nomination Dr Choguel Kokalla Maïga au poste du Premier ministre de la Transition. La nomination de ce civil à la Primature était l’une des exigences fortes de la CEDEAO, soutenue par la communauté internationale. Le respect du délai de 18 mois imparti à la Transition et la formation d’un gouvernement inclusif font également partie des recommandations de l’organisation ouest-africaine.

Cette mission du médiateur, qui avait été annoncée à l’issue du sommet du 30 mai, fera une évaluation de la mise en œuvre des décisions prises. Pour cela, la délégation, arrivée hier, à Bamako, rencontrera Assimi Goïta et les autres parties prenantes à la crise, plus particulièrement, les partenaires techniques et financiers. Selon Goodluck Jonathan, son  » équipe est venue pour poursuivre l’engagement avec les parties prenantes vers une Transition pacifique et réussie pour la démocratie « .

Son séjour, qui devrait prendre fin ce mercredi 9 juin, intervient à la veille de la 59è session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement, prévue le 19 juin, à Accra (Ghana).

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant