dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

La Fédération Malienne de Basketball éclaboussée par des soupçons de harcèlement sexuel systémique: Deux entraîneurs maliens et un officiel suspendus de toutes activités de FIBA 

La Fédération Internationale de Basketball (FIBA) vient de suspendre, à titre provisoire, deux entraineurs maliens de Basketball et un ancien membre du Bureau fédéral. Cela, suite à des allégations de harcèlement sexuel systémique sur des jeunes basketteuses, révélées par le New York Times.

Informée par le New York Times et Human Rights Watch de plusieurs allégations au sujet d’un harcèlement sexuel systémique au sein de la Fédération Malienne de Basketball, la FIBA annonce avoir ouvert une enquête à travers son agent de l’intégrité indépendant, Professeur Richard McLaren. Lequel espère pouvoir donner les résultats peu après les Jeux Olympiques de Tokyo.

Cependant, l’instance mondiale du basketball a indiqué  que trois personnes  » ont été suspendues de toutes les activités de la FIBA pour la durée des investigations « . Il s’agit d’Amadou Bamba (sélectionneur national des U-18 Filles du Mali), Cheick Oumar Sissoko (ancien coach adjoint de la sélection féminine senior Dames, en 2007) et Hario Maïga (ancien Vice-président de la Fédération Malienne de Basketball).

 » La FIBA a une tolérance zéro pour toutes les formes de harcèlement et d’abus et elle tient à exprimer sa compassion la plus sincère à toutes les victimes de tels comportements. La FIBA s’engage à veiller à ce que toute dénonciation de pareils agissements soit prise au sérieux et investiguée correctement « , peut-on lire sur un communiqué de l’instance.

A noter que le président de la Fédération Internationale de Basket-ball (FIBA), Hamane Niang est aussi accusé dans la même affaire. Il lui est reproché d’avoir   « ignoré des abus sexuels dans le basketball malien durant 12 ans ». L’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, qui dément ces allégations, a décidé de se retirer temporairement de son poste de président de FIBA, pendant que l’enquête est menée. Affaire à suivre !

Sory Ibrahima COULIBALY

Source: l’Indépendant