dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable : Modibo Koné installé dans son fauteuil, Bernadette Kéita partie avec les honneurs

Nommé, vendredi dernier, à la tête du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Modibo Koné a officiellement pris service. Son prédécesseur, Bernadette Kéita lui a passé le flambeau, hier, mardi. C’était au cours d’une cérémonie sobre mais pleine d’émotion.

La cérémonie de passation de service entre la ministre sortante de l’Environnement et son successeur s’est déroulée, hier mardi, dans les locaux du dudit département. A l’occasion, l’émotion était grande quand la ministre Bernadette Kéita a dit au revoir au personnel et aux chefs des services relevant du département.  » La vie est ainsi faite, de rencontres et d’au revoir. Nous sommes toujours de passage quelque part et nous devons veiller à laisser de bonnes traces en passant. C’est cela qui nous honore et honore ceux qui doivent se référer à nos œuvres. De ma nomination à aujourd’hui, avec l’appui de chacun d’entre vous ici, des avancées significatives, en matière de préservation de l’environnement et de lutte pour l’assainissement et le développement durable, ont été réalisées « , a-t-elle indiqué.

Et de poursuivre :  » Vous êtes témoins que mon combat a toujours été, entre autres,  la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie afin d’assurer un certain bien être à nos populations. Pour ce faire, aucune initiative n’a été de trop. De mes visites de terrain et mes cris de cœur, de bonnes volontés ont eu l’amabilité de nous accompagner, qui avec des matériels de travail pour les agents, qui pour nous aider à nettoyer des dépôts d’ordures, j’en passe. « 

Elle a souligné qu’au cours de sa mission à la tête du département, son constat a été que seule la transformation des déchets peut être une solution pérenne aux problèmes d’assainissement. A l’en croire, suite aux différentes rencontres et actions menées, des unités de transformation ont commencé à émerger.

Elle a aussi rappelé que la préservation de nos cours d’eau est une priorité pour tous, afin de léguer l’héritage en bonne et due forme à nos petits-enfants. De même, nos forêts sont confrontées à toutes sortes d’agressions qui menacent leur survie. Elle n’a pas omis de signaler que le combat contre le changement climatique doit être poursuivi afin de préserver notre environnement des multiples désagréments qui l’assaillent. Pour relever ces défis, Mme Bernadette Kéita  a demandé au personnel et aux chefs de services du ministère d’appuyer le ministre entrant et de lui faciliter la tâche pour  des résultats plus probants.

Pour sa part, le nouveau chef du département a sollicité l’expertise de son prédécesseur.  » La ministre sortante a failli nous faire couler des larmes. Je voudrais dire à Mme Kéita qu’elle laisse des frères et des sœurs ici et qui sont prêts à l’écouter encore pour le reste de la mission. Ma porte ainsi que celles de tous les collègues sont ouvertes à elle. Elle l’a mérité « , a-t-il déclaré.

Et de s’adresser aux agents du département.  » Notre objectif, c’est le Mali et personne ne fera ce Mali à notre place. Ensemble, nous devons conjuguer nos efforts pour réussir cette mission. Je sais que le chantier n’est pas facile, mais avec votre courage, votre bravoure, votre technicité, nous allons réussir « , a-t-il conclu.

L’un des temps forts de la cérémonie a été l’hommage rendu par le personnel à la ministre sortante, remerciée pour sa franche collaboration et ses actions menées pour le bonheur des populations maliennes.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source: l’Indépendant