mer. Août 4th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour la préservation de l’unité nationale et des valeurs séculaires  au Mali: L’ASMAREME célèbre les citoyens ayant contribué à la consolidation de la paix

Promouvoir  la paix, la justice sociale et les valeurs sociétales. Tel est le crédo de l’ASMAREME (association malienne pour la reconnaissance du mérite établi). Laquelle  s’emploie, depuis sa création en 2018, à propulser au-devant de l’actualité les femmes et hommes  qui se sont investis dans leurs milieux respectifs pour promouvoir une culture de la paix.

Ainsi, l’association a mis à profit le lancement de son programme d’activités, en début de semaine,  pour célébrer  certains de nos compatriotes qui ont contribué au  renforcement de  la cohésion sociale. Il s’agit des artistes Abdoulaye Diabaté et Djénéba Seck, l’animateur de la radio Klédu Mahamadou Doumbia, le prêcheur et ex-responsable du bureau des ulémas de l’ORTM, Mahamadou Koné et Sidiki Diarra instituteur à la retraite non moins ancien collaborateur de la Francophonie au Mali.

Les organisateurs ont indiqué que c’est à l’issue d’une sélection que les personnes susnommées ont été retenues par le jury mis en place pour la circonstance. Si les deux artistes cités  ont su,  à travers leurs chansons,  exhorter les communautés au vivre ensemble et à la cohésion sociale, le prêcheur Mahamadou Koné a de tout temps prôné un islam tolérant et une justice sociale au Mali. Alors que l’animateur de radio Mahamadou Doumbia a toujours  plaidé pour une culture de la paix et privilégié la coexistence pacifique  à travers ses émissions. Quant à l’instituteur Sidiki Diarra, il a été salué pour les nombreux services qu’il a rendus à l’Institut des jeunes aveugles (IJA) et pour avoir permis  à de nombreux non-voyants d’exceller, malgré leur handicap,  dans le milieu scolaire et d’être autonomes.

Le président de l’association, Salif Coulibaly, précisera que l’ASMAREME continuera à promouvoir le mérite de chaque malien ayant excellé dans son domaine d’activités. Ajoutant :  » De l’intellectuel au simple ouvrier, nous allons célébrer les Maliens qui ont contribué à la  consolidation de la paix, qui se sont illustrés par leur probité morale, leur patriotisme « .

Une journée de reconnaissance sera organisée vers la fin d’année pour encourager d’autres citoyens engagés pour la cause du pays, nous précisent les organisateurs. A noter que chaque récipiendaire a eu droit à un tableau de reconnaissance.

A.D

Source: l’Indépendant