dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Nomination de Fassery Doumbia à la tête du PMU-Mali: Un gestionnaire de carrière pour booster les recettes

Jusque-là Chef de Cabinet du ministère de l’Economie et des finances, Fassery Doumbia est désormais le nouveau Directeur Général du Pari Mutuel Urbain (PMU-Mali). Détenteur d’un Master Audit et expertise comptable de l’Ecole Supérieure de Gestion et Finances de Paris, ce valeureux cadre a plus de 32 ans d’expérience professionnelle. Il arrive à la tête du PMU-Mali dans un contexte de crise où le Mali, qui fait face à la suspension des appuis budgétaires de plusieurs partenaires, a besoin de ressources internes pour faire face à ses engagements. 

S’il n’est pas cité officiellement dans les services en charge de mobilisation des ressources internes pour le trésor public comme les Impôts, la Douane, les Domaines, le PMU-Mali, spécialisé dans l’organisation des courses hippiques et autres jeux, apporte aujourd’hui un appui considérable à l’Etat Malien.  C’est pourquoi, il est au centre des attentions particulières depuis un certain temps. Compte tenu des enjeux actuels, les autorités maliennes ont décidé de porter à la tête de cette structure un gestionnaire chevronné, qui a eu un parcours brillant. Du haut de ses soixantaines, Fassery Doumbia, puisqu’il s’agit de lui, est détenteur d’un Master en Audit et expertise comptable obtenu  à l’Ecole Supérieure de Gestion et Finances de Paris où il a soutenu le thème  » Contribution à l’amélioration de la pratique du Commissariat aux comptes au Mali : cadres normatif et règlementaire « .

Il a à son actif aussi un DESS en Droit des Affaires et fiscalité du Centre des Sciences Politiques, Relations  Internationales et Communication (ISPRIC) Bamako-Dakar en 2009 et d’un DESS Audit International et Contrôle de CESAG-Dakar en 1992 et d’une Maitrise en gestion de l’ENA du Mali en 1986.

Au cours de sa riche carrière, il a fait ses preuves en matière d’audit et révision des comptes, de commissaire aux comptes, de comptabilité approfondie, d’audit bancaire et stratégique ainsi qu’en management des risques.

Il était, jusqu’à sa nomination par le conseil des ministres du vendredi 25 juin dernier, le Chef de cabinet du ministère de l’Economie et des finances. Un poste précédé de celui d’Auditeur interne au Secrétariat exécutif du Haut Conseil National de Lutte contre le Sida SE HCNLS-Récipiendaire Principal du Fonds Mondial contre le Sida.

Il a assumé aussi le poste de Coordinateur-résident du projet de renforcement  des corps de contrôle en Guinée Conakry au compte de l’Union Européenne/Expertise France, de Coordinateur de la Cellule d’appui à l’Ordonnateur national du FED au Mali (CONFED), Coordinateur national du Projet de renforcement des capacités institutionnelles opérationnelles  de la section des Comptes  ou Future Cour des comptes du Mali.

YC

Source: l’Indépendant