dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

En vue de rendre effective l’intégration de la SR/PF: Les acteurs en conclave pour débattre de la budgétisation sensible à la santé de reproduction

L’hôtel Salam de Bamako abrite, depuis hier lundi, l’atelier de budgétisation sensible à la santé de reproduction, organisé par l’Observatoire national du dividende démographique (ONDD) en partenariat avec le Consortium régional pour la recherche en économie générationnelle (CREG) et d’autres structures. La cérémonie d’ouverture de cette formation de deux jours était présidée par le directeur général adjoint de l’ONDD, Dramane Coulibaly. C’était en présence du représentant du coordonnateur du CREG, Dr.Oga Jean-Baptiste.

L’accès aux services de la santé de la reproduction pour tous, notamment la planification familiale volontaire et sans danger, constitue un droit fondamental pour tous, selon le directeur général adjoint de l’ONDD.  À l’en croire, dans le souci d’améliorer l’offre de services santé de la reproduction, le Mali s’est engagé dans un processus de repositionnement de la planification familiale. Notre pays a, à cet effet, pris part en février 2011 à la conférence de Ouagadougou sur le thème  »  population, planification familiale et développement : l’urgence d’agir « .

La mise en œuvre des interventions a permis, entre autres, l’amélioration de l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive, l’utilisation de la planification familiale, la consultation prénatale, l’accouchement assisté par du personnel qualifié.

Toutefois, selon M. Coulibaly, malgré ces résultats obtenus par le gouvernement et ses partenaires, force est de constater que les indicateurs de santé du Mali sont toujours peu reluisants. En effet, selon l’EDS6 réalisé en 2018, le Mali est caractérisé par un faible taux de prévalence contraceptive de 16,4%.

Cette faible utilisation des services de santé de la reproduction en général et de la planification familiale en particulier est l’un des facteurs essentiels de la morbidité et de la mortalité maternelle pendant et après l’accouchement et des enfants de moins d’un an.

Aux dires de M. Coulibaly, les conséquences directes de cette faible pratique contraceptive sont, entre autres, une forte mortalité maternelle, néonatale et infantile, un taux élevé de mortalité des adolescents à cause des grossesses et des accouchements précoces. » Les difficultés de la santé de la reproduction se résument comme suit : la faible mobilisation des ressources financières, l’utilisation des ressources humaines en quantité et en qualité surtout au niveau régional et local, le retard dans le paiement de la contribution des collectivités pour le fonctionnement des ASACO, l’insuffisance des équipements et matériels techniques adaptés, l’insuffisance/la rupture de médicaments dans les pharmacies des CSCOM  » a-t-il indiqué.

Et d’ajouter que c’est pour apporter une réponse à ces difficultés que le CREG, avec le soutien financier de l’UNFPA/WCARO, a élaboré une étude sur la budgétisation sensible à la santé de la reproduction pour les pays membres du partenariat de Ouagadougou. C’est dans ce cadre, poursuivra-t-il, que se situe le présent atelier qui a pour objectif de restituer les résultats du rapport de budgétisation sensible à la santé de reproduction/planification familiale (SR/PF) en vue de rendre effectif son intégration dans les budgets nationaux et locaux au Mali. Ceci, dans le cadre de l’accord signé entre l’UNFPA et le CREG pour l’appui des pays du partenariat de Ouagadougou dans des activités de plaidoyer pour la mobilisation des ressources domestiques pour l’achat de produits contraceptifs.

La présentation du profil démographique économique de santé du Mali, des résultats de la budgétisation sensible aux produits de la SR/PF, l’élaboration d’un plan de plaidoyer pour la sensibilisation à l’intégration effective de la PF dans les budgets et d’une feuille de route à la mise en œuvre du plan sont, entre autres, les activités qui vont emmailler ces deux jours de formation.

Ramata S KEITA

Source: l’Indépendant