mer. Août 4th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

20 ans après sa création et suite à la chute d’IBK: Le RPM se fixe six défis à relever dont la reconquête de son statut d’ex-parti majoritaire

Moins d’un an après la chute d’IBK, l’ex-parti présidentiel a célébré le 3 juillet dernier, son vingtième anniversaire atour de six défis essentiels. Parmi ces challenges figurent le fait que cette formation politique veut reconquérir son statut de parti majoritaire.

Le 3 juillet, les cadres du parti Rassemblement Pour le Mali (RPM), réunis au CICB, ont célébré les 20 ans du parti et fait le bilan du parcours. Ces 20 ans ont été marqués, selon Dr Bokary Tréta, par quatre quinquennats. De 2002 à 2007, le parti, malgré son jeune âge, s’était classé 3ème à l’élection présidentielle et avait eu 45 députés à l’Assemblée nationale. Le second quinquennat (2007-2012) a été marqué une nouvelle défaite de son candidat à la présidentielle et une chute du nombre des députés (11 députés).

Le troisième quinquennat (2013-2018) a consacré l’ascension du parti au pouvoir avec l’élection de son candidat IBK à la magistrature suprême avec un score de 77,67%. Le RPM, créé en juin 2001, devenait aussi la première force parlementaire. Au dernier quinquennat (2018-2023), son président-fondateur du parti, qui était au pouvoir depuis 2013, a été évincé par un coup d’Etat, après des mois de contestation.

 » Depuis les événements du 18 août 2020, le parti vit une période cruciale de son histoire « , a déclaré Dr Bokary Tréta, ajoutant que ces circonstances le mettent face à de nombreux défis. Lesquels sont au nombre de six. Il s’agit du retour aux valeurs fondatrices et aux principes de base du parti, du renforcement de l’unité et de la cohésion interne, du financement durable et de la relance des activités, de la reconquête de son statut perdu de parti majoritaire, de la définition d’un nouveau périmètre d’alliance dans le cadre de l’alliance  » Ensemble Pour le Mali « , voire au-delà.

Le dernier défi concerne l’accompagnement intelligent de la transition politique et civile de 18 mois, conformément à la charte de la transition.  » Je voudrais donc compter sur vos génies de toutes natures pour relever les défis à nous poser par les évènements tragiques du 18 août 2020 «  a affirmé Tréta devant les cadres du parti.

Les responsables ont jeté des regards croisésS sur la Transition, le défi sécuritaire et l’organisation des élections et les réformes politiques et institutionnelles réalisables dans le temps imparti. Le parti met en garde contre toute prolongation de la durée de la Transition.  Il salue, en outre, la reprise des opérations militaires conjointes entre Barkhane et les FAMa.

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant