dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Arcane politique au Mali: Nouhoum Togo lance le parti USR qui plaide pour la reconstruction du Mali

Après de long moment de préparation, le parti l’Union pour la Sauvegarde de la République (USR) a lancé, samedi 10 juillet dernier, ses activités. Selon son président, Nouhoum Togo, l’USR, qui plaide pour le  »Mali kura », accompagne la Transition et est favorable à la mise en place de l’organe unique de gestion des élections.

Depuis le 31 mai dernier, l’Union pour la Sauvegarde de la République (USR), inspirée de la Charte de Kouroukan Fouga, a obtenu son récépissé de déclaration de parti politique. Ce dernier né des 200 partis politiques au Mali est présidé par Nouhoum Togo, un fidèle compagnon du  » Soldat de la Démocratie malienne « , le défunt président Amadou Toumani Touré (ATT) et du regretté Soumaïla Cissé (Président fondateur de l’URD et ex-Chef de file de l’opposition).

Ce nouveau parti – dont les idéaux sont le Dambé, le Yèrèdon et l’Union- a été lancé le 10 juillet dernier, à Bamako et se fixe l’objectif de  » proposer le parti du Malien aux Maliens « . Après son long processus de création, il entend  » conquérir et exercer le pouvoir conformément aux valeurs traditionnelles stipulées dans la Charte de Kouroukan fouga « ,  » restaurer et sauvegarder les liens socio-traditionnels et culturels, entre autres « .

 » Nous serons sans doute le premier parti politique à travailler avec cette charte qui est et restera notre fierté « , a déclaré Saran Camara, représentante de la Diaspora.

Si ses organes s’apprêtent à valider, dans un bref délai, la méthodologie des stratégies politiques, l’activité phare sera, selon son Secrétaire général, Sékou Ba, l’installation des différentes structures dans tout le Mali. L’USR, qui se positionne comme un parti de la reconstruction du  »Mali Kura », ne compte pas se mettre à la marge de la gestion pour le développement du pays.

Nouhoum Togo, son président, estime qu’il est temps de se  » ressaisir «  et de se  » battre farouchement et ensemble contre les adversités qui nous empêchent d’avancer vers l’espoir « . Cet espoir fondé, selon lui, sur la sécurité, la reconstruction d’une économie plus stable, le respect du Mali et du Malien sur la scène internationale, la réforme du système éducatif, un enseignement supérieur performant et un système de santé efficace.

Un parti favorable à l’organe unique

 » Pour la réalisation de toutes ces espérances, la transition actuelle doit permettre de poser les soubassements. C’est pourquoi l’USR a décidé d’accompagner et de soutenir la transition « , a affirmé Nouhoum Togo, proclamant que  » le parti USR est pour la mise en place d’un organe unique pour la gestion des élections « . Pour l’USR, cet organe  » sera un instrument qui permettra au Mali d’avoir des élections crédibles indispensables au renforcement de la démocratie « .

Moussa Sayon CAMARA

Source: l’Indépendant