mar. Nov 30th, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Pour que plus jamais au Mali des élections ne soient contestées: DONIBLOG affirme que 80 % de personnes sondées sur les réseaux sociaux sont favorables aux réformes, notamment politiques et institutionnelles

Pour mobiliser les jeunes autour des réformes prioritaires et leur permettre de faire des propositions au processus de la Transition, la DONIBLOG (la communauté des blogueurs du Mali) a lancé, à travers l’hashtag  » #MaTransition « , dans quatre localités du pays, qui a atteint 1.534.974 personnes. Au sein desquelles, il ressort que 80 % des opinions exprimées sur les réseaux sociaux sont favorables aux réformes, notamment politiques et institutionnelles, pour que plus jamais au Mali, des élections ne soient contestées.

Le président de la Communauté des Blogueurs du Mali (DONIBLOG), Abdoulaye Guindo a révélé l’information au cours d’une conférence de presse, tenue le vendredi 9 juillet dernier, au siège de l’organisation, sis à l’ACI-2000. Aussi, l’occasion était-elle bonne pour lui de faire le bilan de la mise en œuvre du projet dénommé  » #MaTransition « , qui a effectué cette étude.

Selon lui, la Transition, née suite au coup d’état du 18 août 2020, est vue comme une opportunité, malgré les défis qui attendent les différents acteurs.  » Certes, tout ne sera pas fait pendant les 18 mois de la Transition mais des bases peuvent être posées à travers un consensus sur un nombre de principes « , a-t-il soutenu.

C’est pourquoi, la DONIBLOG a lancé, depuis les premiers mois de la Transition, avant même le départ de Bah N’Daw, l’hashtag  » #MaTransition « , afin de mobiliser les jeunes autour des réformes prioritaires et leur permettre de faire des propositions. Parmi les personnes, sondées dans quatre localités du Mali (Bamako, Tombouctou, Kayes et Mopti), soit 1 534 974 personnes, 80 % des opinions exprimées sur les réseaux sociaux sont favorables aux réformes, notamment politiques et institutionnelles, pour que plus jamais au Mali des élections ne soient contestées.

Le conférencier soutient que l’objectif recherché par le projet est de contribuer au processus des réformes politiques institutionnelles et électorales et susciter un fort engagement des populations, notamment les jeunes et les femmes. C’est dans cette optique que DONIBLOG a mis en œuvre, avec l’appui financier d’OSIWA, le projet de sensibilisation et de mobilisation sociale en ligne dénommé :  » Campagne d’éducation civique et de mobilisation sociale pour les réformes politiques, institutionnelles et électorales au Mali via les médias sociaux « .

Difficultés soulevées à Bamako

Au cours de cette campagne, le président de la DONIBLOG a expliqué que des blogueurs ont été formés sur la Charte de la Transition, le processus électoral et les réformes prévues ainsi que les documents de position et de plaidoyer sur les réformes.

Ils ont également organisé de débats  » Benbere-Benkan « , qui avaient pour objectif d’informer les populations maliennes sur les réformes, la charte de la Transition et le fonctionnement des institutions. Ainsi, à travers les panels sur les réformes et la charte de la Transition, entre autres, des débats ont été organisés dans les quatre localités couvertes par le projet (Bamako, Tombouctou, Kayes et Mopti). Cela, afin de transposer le débat et informer un très grand nombre de personnes, les meilleures parties de chaque débat ont été diffusées sur leur plateforme  » Benbere « .

Abdoulaye Guindo de conclure,  » contrairement aux régions, nous avons enregistré un faible nombre de participants au débat de Bamako. Après analyse, nous pensons que cela s’explique d’abord par le faible intérêt que les jeunes accordent aux débats politiques et les questions de réformes « .

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant