dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Rencontre d’échange autour de la Transition: Le Réseau Democracy Tech-Squad et la Fondation Tuwindi donnent la parole à la jeunesse

La Maison du Partenariat a servi de cadre, samedi dernier, à une rencontre d’échanges autour des priorités de la Transition. Une initiative du  »Réseau Democracy Tech-Squad », en collaboration avec la Fondation Tuwindi et OSIWA. La rencontre a réuni plusieurs jeunes de divers horizons autour du thème :  » le Mali qu’on veut « .

L’objectif de cette rencontre était de donner la parole à la jeunesse pour identifier et proposer de nouvelles priorités de la Transition après les évènements du 25 mai dernier, afin de respecter le délai imparti.

Après son mot de bienvenue, le président du  »Réseau Démocratie Tech-Squad », Baba Mahamane Tandina, a indiqué que la journée s’inscrit dans un processus visant à engager la jeunesse autour des problématiques incontournables de la Transition. Il a ainsi appelé à l’union de la jeunesse pour soutenir la démocratie et la bonne gouvernance, à travers une veille citoyenne.

La première partie de la journée a été consacrée à un échange avec la diplomate néerlandaise, Mirjam Tjassing, auteur du livre « Mali, château de cartes. Témoignage d’une crise « . Au Mali depuis 2012, elle rapporte des témoignages sur les différents évènements qui ont secoué le pays : de l’occupation du Nord aux évènements du 18 août, en passant par le processus d’Alger.  » Je voulais, à travers ce livre, que les regards soient plus larges. C’est pourquoi, dans mon livre, je fais parler en plus des hommes politiques, les jeunes, notamment mon gardien, mon chauffeur « , a-t-elle souligné.

Elle aussi indiqué que  » dans un pays où la jeunesse représente la large majorité de la population, c’est à elle de décider du Mali de ses rêves. Et il ne suffit pas de dénoncer. Il faut poser des actes concrets pour une adaptation intelligente des cultures extérieures aux réalités du pays « , a-t-elle préconisé.

Selon le représentant du Directeur Exécutif de Tuwindi, Oumar Ben, c’est la société civile et cette partie de jeunesse qui pourront, lorsque cette dernière est bien informée, faire bouger les lignes en matière de gouvernance.  » Il est donc important de se poser des questions sur les priorités de la Transition, après les évènements du 25 mai, et voir ce qui est faisable dans le délai imparti « , a-t-il ajouté.

Democracy Tech-Squad est un réseau de Cyber citoyenneté avec près de 3000 membres utilisant les nouvelles technologies pour sensibiliser et assurer une veille citoyenne.

Moussa Bilaly Sidibé

Source: l’Indépendant