dim. Août 1st, 2021

UNE NATION QUI LIT EST UNE NATION QUI GAGNE

Le Directeur Exécutif de l’Institut Régional Africain des Sciences et Technologies de l’Information Géospatiale (AFRIGIST) Dr. AO Akingbade lors de son séjour à Bamako:  » Nous avons au Mali un peuple à vocation panafricaniste « 

Le Directeur Exécutif de l’Institut Régional Africain des Sciences et Technologies de l’Information Géospatiale (AFRIGIST), Dr. AO Akingbade, en tête d’une forte délégation, est en visite au Mali depuis la semaine dernière afin de féliciter les autorités du pays pour leur prestation à la grande contribution au développement dudit l’Institut. Il a affirmé que le Mali n’a pas d’arriéré de sa prestation comme d’autres membres de l’organisation. Et de déclarer :  » Nous avons au Mali un peuple qui à vocation panafricaniste « .

En visite au Mali pour remercier les autorités du pays de la mobilisation et de la grande contribution au développement de l’Institut Régional Africain des Sciences et Technologies de l’Information Géospatiale (AFRIGIST), son Directeur Exécutif Dr. AO Akingbade a rencontré, le vendredi 16 juillet dernier, à l’Institut Géographie du Mali (IGM), les anciens étudiants et stagiaires qui ont suivi des programmes au sein de l’Institut basé au Nigéria. Il était entouré du Directeur Général de l’IGM, Mahamadou S. Keïta et de ses collaborateurs.

Pour Dr. AO Akingbade, l’objet de cette visite au Mali est principalement de remercier les autorités du pays et le peuple malien pour leur grande contribution au développement de l’AFRIGIST.  » Nous avons au Mali un peuple qui à vocation panafricaniste. Le peuple malien est un peuple débout pour la cause de la nation. Et, c’est vraiment quelque chose à saluer « , a-t-il déclaré.

Il explique qu’étant donné que chaque pays doit contribuer pour l’Institution en tant que pays membre, le Mali n’a pas d’arriérés de sa prestation comme d’autres membres de l’organisation.  » Le Mali a toujours régulièrement payé sa contribution à l’institution et cela a permis de développer beaucoup de choses au niveau de l’AFRIGIST « , a-t-il martelé. Puis d’ajouter que le second objectif est de rencontrer les anciens étudiants et stagiaires qui ont suivi leurs programmes au niveau de AFRIGIST au Nigéria afin d’organiser les nouveaux programmes de capacité pour eux. Aussi, de donner l’opportunité à certains de retourner suivre des programmes de plus hauts niveaux comme le Master et le Doctorat. Ils sont, d’ailleurs, à peu près au nombre de 150 aujourd’hui.

Le Directeur Exécutif de l’AFRIGIST de rappeler que celui-ci est un établissement unique en son genre pour la formation des professionnels hautement qualifiés en sciences et technologies de l’information géospatiale et ses applications. Il est situé sur le campus de l’Université Obafemi Awolowo, Ile-lfe, au Nigeria. C’est une institution conjointe intergouvernementale bilingue (anglais et français) pour l’Afrique, avec une accréditation diplomatique complète en République Fédérale du Nigéria. Il compte actuellement huit pays membres : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Ghana, le Mali, le Niger, le Nigeria (pays hôte) et le Sénégal.  » Trois autres pays ont récemment rejoint l’Institut : la Côte-d’Ivoire, la Guinée- Bissau et le Libéria « , a-t-il rélevé.

Auparavant, Dr. AO Akingbade avait indiqué que sa délégation s’est entretenue avec certains membres du cabinet du Ministère des Transports et des Infrastructures, de la Direction générale de la Protection civile et la mission a été reçue également par l’Institut National de la Statistique ainsi que le Rectorat de l’Université de Bamako pour étudier ensemble les perspectives dans le cadre du renforcement de capacités de partenariat.

Daouda SANGARE

Source: l’Indépendant